Si elle semblait chercher ses pas ce lundi 03 août 2020 lors de la reprise, pas autant de barricades comme les premiers jours sur les artères principales rendant la circulation difficile, ni d’affrontements avec la police à la mi-journée. Mais plusieurs services publics ont par contre été fermés par des jeunes en colère. Cependant, elle s’est s’intensifiée ce mardi à Bamako. En commune3, l’INPS a été fermée par les manifestants. Toujours en commune 3, des échauffourées éclatent entre policiers et des jeunes hier nuit. 

 

La circulation routière quand à elle, était perturbée entre 21 heures et 23 heures. La reprise de la désobéissance civile passe à un autre palier.

Dans la matinée du mardi 04 août, des actions de désobéissance civile ont été enclenchées par des jeunes dans la commune II, la commune IV, la Commune V et à Sikasso ou des services publics ont été fermés.

Dans la région de Mopti, l’appel du M5-RFP est entendu mais avec la crise sécurité dans laquelle la population peine à s’en sortir, le chapitre 2 de la désobéissance civile lancé ce lundi a reçu une faible audience dans les artères de la ville.

 Journal du Mali

MaliwebSociété
Si elle semblait chercher ses pas ce lundi 03 août 2020 lors de la reprise, pas autant de barricades comme les premiers jours sur les artères principales rendant la circulation difficile, ni d’affrontements avec la police à la mi-journée. Mais plusieurs services publics ont par contre été fermés par des...