Internet Society (Isoc-Mali) a publié, le 8 juillet dernier, un nouveau rapport sur l’état d’Internet au Mali. L’étude a porté sur le coût et la qualité fournie par les différents opérateurs. L’accès est plus facile, mais le cout est hors de portée.

 

 

Cette étude a été menée par l’antenne locale d’ISOC-Mali. Treize localités dont des capitales régionales et certaines villes de l’intérieur du pays, y compris le district de Bamako, sont concernés. Le sondage porte sur l’accès à Internet, les lieux de connexion, le coût et  la qualité. 6551 personnes dont 3792 faisant partie de la société civile, 969 du secteur public et 1792 du secteur privé ont été sondées dans cette enquête.

Il ressort de l’étude que 79,5% des utilisateurs ont un accès facile à Internet contre 20,65% qui disent avoir des difficultés à y accéder.

Par ailleurs, la cherté de l’Internet demeure une réalité au Mali, et préoccupe les utilisateurs. 83,99% des enquêtés estiment que l’Internet est cher au Mali.

Quant à la qualité, 22 % des sondés ne sont pas du tout satisfaits, 52,91% peu satisfaits, 21,83 satisfaits et 3% de l’échantillon se disent très satisfaits. Face à ce problème, 57% des internautes maliens se disent prêts à payer plus cher pour avoir une meilleure connexion.

 

Les réseaux sociaux en vedette

Si internet a  plusieurs usages, les réseaux sociaux occupent une place de choix dans le quotidien digital des internautes maliens. Dans les réponses collectées sur l’usage que font les internautes avec leur connexion, les réseaux sociaux figurent en tête de liste, avec 43,60%. Alors que 35,10% disent utiliser la connexion Internet pour des recherches d’information, 12,14 % pour des formations en ligne. Et 9,16% pour le streaming sur les Web TV, Web Radio, Netflix, etc.

Si dans le dernier rapport publié le 25 mars dernier la question porte sur  la législation concernant la protection de données, elle n’était pas nouvelle pour 54,37 % des sondés. « Plus de la moitié des interviewés n’ont pas confiance aux données échangées sur Internet, alors qu’au Mali tout se discute sur le net », peut-on lire dans le rapport, qui recommande des formations et sensibilisations pour attirer l’attention des usagers sur les dangers liés à la protection des données sur le net.

Source : Benbere

MaliwebSociété
Internet Society (Isoc-Mali) a publié, le 8 juillet dernier, un nouveau rapport sur l’état d’Internet au Mali. L’étude a porté sur le coût et la qualité fournie par les différents opérateurs. L’accès est plus facile, mais le cout est hors de portée.     Cette étude a été menée par l’antenne locale d’ISOC-Mali....