Le système éducatif subit de plein fouet les conséquences de l’insécurité au Mali. Des centaines d’écoles sont fermées depuis le début de la crise malienne. Et le nombre d’écoles fermées est en pleine augmentation. Alors qu’en 2015, on avait 280 écoles fermées, plus de 900 écoles sont aujourd’hui silencieuses au Mali. Et plus de la moitié de ces écoles fermées se retrouvent dans la région de Mopti au centre du pays.

La région de Mopti est aujourd’hui considérée comme la plus dangereuse dans le pays. Car rien que dans la région de Mopti, 525 écoles sont fermées, ce qui fait que 2 enfants sur 3 privés de scolarité au Mali viennent de Mopti. Cette région est jugée la plus risquée du pays du fait des violences intercommunautaires ajoutées aux attaques terroristes.

L’UNICEF prêche pour la réouverture des écoles

Cette situation anormale inquiète l’UNICEF. La structure onusienne chargée de l’Education et de l’Enfance appelle le gouvernement malien à rouvrir les écoles fermées afin de sauver toute cette génération d’enfants en passe d’être sacrifiés sur l’autel des luttes interethniques et du terrorisme. Néanmoins, il s’observe une note d’espoir car plus d’une centaine d’écoles ont récemment repris le travail au Mali, à en croire l’Unicef.

 

Source: lanouvelletribune

MaliwebSociétécrise malienne
Le système éducatif subit de plein fouet les conséquences de l’insécurité au Mali. Des centaines d’écoles sont fermées depuis le début de la crise malienne. Et le nombre d’écoles fermées est en pleine augmentation. Alors qu’en 2015, on avait 280 écoles fermées, plus de 900 écoles sont aujourd’hui silencieuses au Mali....