La présidente de France Médias Monde (RFI et France), Marie-Christine Saragosse a été reçue, mercredi 22 juin 2022, à Dakar, par la plateforme des régulateurs des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la Guinée.

Sous l’égide le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) du Sénégal, Babacar Diagne, une médiation est ainsi enclenchée en vue de parvenir à la levée par les autorités maliennes de la suspension de RFI et France 24.

À l’issue de la rencontre, la président du CNRA a affiché son optimisme quant à l’aboutissement de la médiation. D’ailleurs une délégation s’était déjà rendue, le 30 mai, à Bamako pour une première tentative de médiation. Babacar Diagne était accompagné de René Bourgoin, le président de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle de la Côte d’Ivoire, et de Rémi Prosper Moretti, celui de la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication du Bénin.

Pour sa part, la présidente directrice générale de France médias Monde s’est engagée à écrire rapidement à l’autorité malienne de régulation de l’audiovisuel. « J’ai l’intention, dès que je quitterai cette salle, d’écrire au président de la Haute autorité malienne de régulation de l’audiovisuel pour lui proposer de reprendre le dialogue, un dialogue constructif, pour que nos médias puissent reprendre leur place dans le paysage audiovisuel malien et dans le respect qui est le nôtre et dans l’honnêteté professionnelle qui est la nôtre. (…) C’est pourquoi je tenais vraiment à me rendre à Dakar et à répondre à cette médiation qui nous a beaucoup profondément touchés à France Médias Monde, du fait que ces grandes autorités fassent le geste pour recréer le dialogue et l’ouverture avec le Mali », a dit Marie-Christine Saragosse, la PDG de France Médias Monde.

La diffusion de RFI et France 24 a été définitivement suspendue au Mali par la Haute autorité de la communication depuis le 27 avril 2022. Auparavant, les deux médias français faisaient alors l’objet d’une suspension provisoire depuis le 27 février.

 

Source: actucameroun