Selon un communiqué du Gouvernement, le bilan de la manifestation violente de la ville de Niono en région ségovienne fait état de 50 personnes interpellées dont deux (02) femmes, ajoutés aux 02 morts dont le Commissaire chargé de la ville, Issiaka Tounkara, vingt-deux (22) blessés dont un gendarme et quatre cas graves parmi les policiers.

Jeudi 19 septembre 2019 , de manifestations violentes ont secoué a ville de Niono, ayant coûté la vie au Commissaire Divisionnaire Issiaka Tounkara et à un manifestant.

A cet effet, le Gouvernement de la République du Mali s’est lancé dans une importante opération de ratissage qui est actuellement en cours dans la ville.

Dans ledit communiqué signé du porte-parole du Gouverment Yaya Sangaré, ministre de la Communication, « ce renforcement de la sécurité à Niono a permis l’interpellation d’une cinquantaine de personnes dont 49 ont d’ores et déjà été transférées à Ségou pour des besoins d’enquête« .

Le communiqué informe que les unités d’investigations de la Police et de la Gendarmerie nationales ainsi que la Police Technique et Scientifique sont fortement mobilisées pour boucler les enquêtes dans les meilleurs délais.

« Le bilan de ce jour à 18 heures fait donc état de : 50 personnes interpellées dont deux (02) femmes. Celui de la journée d’hier reste inchangé à savoir : 02 morts dont le Commissaire chargé de la ville; vingt-deux (22) blessés dont un gendarme et quatre cas graves parmi les policiers, présentement pris en charge à l’Infirmerie de l’École Nationale de Police« , précise le communiqué.

Le Gouvernement salue la détermination des Forces de sécurité à ramener le calme et la quiétude à Niono et invite la population à la retenue, en cette circonstance éprouvante.

Le Porte-parole rassure que les opérations de sécurisation de la ville se poursuivront et l’évolution de la situation sur le terrain fera l’objet de communication ultérieure.

CYRIL

Icimali

 

MaliwebCrise malienneSociété
Selon un communiqué du Gouvernement, le bilan de la manifestation violente de la ville de Niono en région ségovienne fait état de 50 personnes interpellées dont deux (02) femmes, ajoutés aux 02 morts dont le Commissaire chargé de la ville, Issiaka Tounkara, vingt-deux (22) blessés dont un gendarme et...