Pour protester contre l’état de dégradation avancé des routes malgré la présence de plus d’une vingtaine d’usines dans la commune, la jeunesse de Mountougoula a bloqué le lundi 28 septembre 2020, toutes les voies d’accès à la commune. L’objectif de cette manifestation était d’imposer aux usines présentes dans la localité, de réponses claires concernant la réparation et l’entretien de leurs routes. La jeunesse était accompagnée par toute la population de la commune de Mountougoula.

La jeunesse de la commune de Mountougoula semblait se réveiller avec une mauvaise humeur le lundi 28 septembre 2020. Elle a bloqué toutes les routes qui traversent Mountougoula ainsi que celles qui mènent aux 16 villages qui composent la commune. Du moins, c’est ce que nous apprend, Oumar, un habitant de la commune de Mountougoula joint par téléphone.

En effet, la jeunesse ne supporte plus l’état de dégradation avancée des routes de cette commune malgré la présence de plus d’une vingtaine d’usines parmi lesquelles trois usines de carrières. C’est pourquoi, selon notre source, elle a manifesté en bloquant toutes les routes qui traversent la commune.

Pour manifester leur accompagnement à toute la population, certaines autorités traditionnelles et municipales étaient présentes à la manifestation, notamment Abdallah Tessougué, conseiller à la mairie, les chefs de village de Mountougoula, Seguikolo et Columbia, le secrétaire général de la mairie Ousmane Pelo, le premier adjoint au maire Bina Doumbia etc.

Aux dires de notre correspondant, « certaines de ces usines ont plus de 10 ans à Mountougoula », c’est ce qui entraîne la colère. Selon lui, « nos routes sont impraticables à cause des camions-bennes qu’utilisent ces usines ».

Décidés à imposer la réparation, les manifestants ont indiqué que le blocage demeurera tant que des réponses claires ne sont pas données concernant leur réparation.

Selon Oumar, ce blocus ne concerne pas uniquement le chef-lieu de la commune de Montougoula, mais également au niveau de tous les 16 villages qui composent la commune.

Selon lui, tous ces villages bloqueront leurs accès jusqu’à ce qu’une solution concrète soit trouvée à ce problème. Au niveau de la mairie, les avis divergent pour expliquer les causes de cette situation.

Certains estiment que les usines ne paient pas de taxes pour entretenir ces routes, d’autres laissent entendre, au contraire, qu’elles paient bien les taxes, mais pas au niveau de la mairie de Mountougoula.

Si le maire n’était pas absent à la manifestation pour donner son impression, le sous-préfet de Baguineda, de son côté, a tenu à convoquer, selon notre interlocuteur, une réunion avec tous les responsables d’usines de la localité afin de trouver une solution.

Mais d’ici là, il faut noter que toutes les voies d’accès de Mountougoula ainsi qu’aux 16 villages qui composent la commune étaient interdites aux véhicules, durant toute la journée de lundi. Et cette décision était de rigueur, selon les initiateurs jusqu’à nouvel ordre. À noter que c’était seulement les motocyclistes et les tricycles qui étaient permis de circuler.

Issa Djiguiba

Source: Journal le Pays-Mali

MaliwebSociété
Pour protester contre l’état de dégradation avancé des routes malgré la présence de plus d’une vingtaine d’usines dans la commune, la jeunesse de Mountougoula a bloqué le lundi 28 septembre 2020, toutes les voies d’accès à la commune. L’objectif de cette manifestation était d’imposer aux usines présentes dans la...