La Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage a battu le pavé, le samedi 14 septembre 2019, à la place de l’indépendance. Une occasion pour l’association de parler de ses actions dans les semaines à venir : plainte contre le chef d’Etat-major des armées en service au moment de l’achat des hélicoptères ; plainte contre l’assemblée Nationale pour un détournement de 8, 500 millions de FCFA ; demander d’audit de la CMDT pendant 5 ans. La PCC décide également de transformer le rapport du vérificateur en dénonciation etc.

La Plateforme s’agrandi inéluctablement. Les sceptiques ont commencé à gagner les rangs et d’autres composantes de la nation s’y ajoutent au mouvement. Une première : des éléments de l’institut Marchoux ont signifié leur présence aussi bien que l’AEEM pour soutenir le mouvement. Le Pr Moussa Mody Sissoko a indiqué aux militants de la PCC de redoubler d’efforts afin de sauver le Mali de la ruine. Selon lui, l’exemple de Paul Kagamé est là pour montrer que le développement est possible s’il y a la bonne gouvernance. Tour à tour, les uns et les autres comme Bouboula, Ras Dial et beaucoup d’autres seront appelés à la tribune pour faire leurs plaidoiries comme si nous étions dans un tribunal. Ras Dial dira que le cas du président de l’APCAM signifie que la traque contre les délinquants financiers à commencer. Il a dénoncé les généraux corrompus qui veulent détruire notre armée. Le Pr Clément, remonté à bloc et confiant, a, dans ses propos, félicité la justice, surtout le procureur du pôle économique. Il a fait savoir que cette 4ème sortie leur a permis de changer de comportement et de stratégie. Il dira aux militants que ce Mali appartient à tout le monde. Il leur a indiqué également qu’ils viennent d’obtenir une réponse du président IBK, son engagement à lutter contre la corruption. «  Nous ne demandons pas à IBK ni de l’argent ni autre faveur mais d’arrêter tous les voleurs ». Selon lui, les procureurs ont compris qu’ils peuvent s’autosaisir des dossiers. Il a remercié les magistrats du pôle économique, le ministre de la justice Malick Coulibaly qui est en train de donner espoir aux Maliens. Selon le Pr Clément, la traque a commencé. Il dira que ceux qui pensent qu’ils peuvent continuer dans l’impunité et qui pensent être avec le régime ont compris que c’est le peuple qui a le pouvoir. Il a fait savoir que personne n’est plus au-dessus de la loi après le cas de Bakary Togola. Le Pr Dembélé a indiqué que la Plateforme remettra un livre à IBK le 26 octobre lequel contiendra toutes les difficultés des différentes couches de la population. Et, la semaine prochaine, une plainte sera déposée contre le chef d’Etat-major des armées en service au moment de l’achat des hélicos. Il a demandé une mobilisation de toutes les associations, de toutes les couches afin d’identifier les maisons de fonctionnaires achetées à coup de milliards de FCFA. Aussi, une dénonciation sera faite contre l’Assemblée Nationale pour la disparition de 8, 500 millions de FCFA. Après, le Pr a indiqué que la PCC demandera un audit de la CMDT et l’Energie du Mali. La PCC transformera désormais le rapport du vérificateur aux fins de dénonciation va-t-il ajouter. Aux militants, il leur demandera de garder espoir car leur lutte ne sera pas vaine. Enfin, le Pr a rendu hommage à toutes les Maliennes à tous les Maliens qui s’inscrivent dans un Mali de paix, de justice.

Fakara Faïnké

SourceLerepublicainmali

MaliwebEditorialSociété
La Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage a battu le pavé, le samedi 14 septembre 2019, à la place de l’indépendance. Une occasion pour l’association de parler de ses actions dans les semaines à venir : plainte contre le chef d’Etat-major des armées en service au...