La solidarité est une vertu cardinale de notre société. La pratique a su franchir les âges et continue de s’imposer comme une valeur humaine largement partagée par nos compatriotes, en ce mois d’octobre dédié à la solidarité et à la lutte contre l’exclusion.
L’opérateur de téléphonie mobile Malitel a sacrifié, le week-end dernier, à la tradition de solidarité en faisant don de vivres et de matériels, notamment des couveuses néonatales, un réfrigérateur de banque de sang, des motos, des équipements agricoles et des ordinateurs. Ces dons d’une valeur de 105 millions de Fcfa, ont été remis aux centres d’accueil et orphelinats, à 4 centres de santé communautaires (CSCOM), à des personnes handicapées, aux femmes rurales de Kéniéroba et à une école.


L’opérateur de téléphonie mobile a aussi en projet la construction d’une école, du terrain de football de Sakili, du pont de Wéréla à Koutiala, et la réhabilitation des toilettes de la pédiatrie de l’hôpital Gabriel Touré.
La cérémonie de remise était présidée par l’épouse du président de la République, Mme Keïta Aminata Maïga, en présence du ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Hamadou Konaté, de son collègue de la Communication, chargé des Relations avec les institutions, porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré. Étaient aussi présents la marraine nationale du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, Mme Coulibaly Kani Diabaté, et le directeur général de Malitel, Abdel Aziz Beddini.
La Première dame a remercié le généreux donateur et surtout exhorté les bénéficiaires à faire bon usage des équipements agricoles et du matériel médical, notamment les couveuses et le réfrigérateur. Mme Keïta Aminata Maïga a indiqué que notre pays avait besoin de ces équipements. à cet effet, elle n’a pas manqué de souligner la problématique de la maintenance, invitant les structures bénéficiaires à veiller sur cet aspect.

Hamadou Konaté a salué l’accompagnement de l’entreprise citoyenne et souligné l’importance des dons effectués par Malitel. En effet, ce sont des dons qui concernent la santé des enfants, notamment la protection sanitaire des prématurés (les enfants nés avant terme), la conservation du sang, la construction des écoles et l’introduction du numérique. Il y a aussi des équipements agricoles pour les femmes et des vivres pour les orphelins. « Notre pays fête le Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, synonyme de fête de la fraternité, de l’empathie et de l’entraide », a rappelé le ministre Konaté.
Quant au responsable de Malitel, il a expliqué que le Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion leur (lui et ses collaborateurs) rappelle les qualités exceptionnelles qu’ils ont découvertes dans notre pays, notamment le patriotisme, le dévouement  et la détermination face aux multiples défis. Il a cité aussi la solidarité légendaire et le respect des anciens.
Par cette initiative généreuse, son entreprise, selon lui, réaffirme son statut d’entreprise citoyenne, sa disponibilité à accompagner et sa proximité avec le peuple en participant aux actions de solidarité et du vivre ensemble.

Fatoumata NAPHO

Source: L’Essor- Mali

MaliwebSociété
La solidarité est une vertu cardinale de notre société. La pratique a su franchir les âges et continue de s’imposer comme une valeur humaine largement partagée par nos compatriotes, en ce mois d’octobre dédié à la solidarité et à la lutte contre l’exclusion. L’opérateur de téléphonie mobile Malitel a sacrifié,...