Après la marche organisée le jeudi 05 janvier 2017 par les militants de l’ancien maire de la ville Oumar Soukouna pour montrer leur mécontentent suite aux irrégularités qui ont entachées les élections communales dans la commune de Niamana, certains militants ont été convoqués par le commandant de Brigade de la ville Seydina Boubacar Fané.

sekou-kome-maire-elu-niamana-issa-togola-diarra-prefet-mourdiah

« Ils se rendent chaque jour dans les locaux de la gendarmerie de la ville et les agents les snobent éperdument jusqu’au crépuscule et leur ordonne de retourner chez eux sans interrogatoire », nous confie une source étonnée du fait que les interpellés ne connaissent pas toujours les motifs de leur convocation.

« Les bonnes pratiques veulent que si l’on interpelle un citoyen et qu’il réponde, il a le droit de savoir les raisons de sa convocation. Mais le commandant de Brigade de Mourdiah Seydina Oumar Fané est en train de fouler au pied le droit en convoquant des citoyens sans leur notifier les motifs de leur présence». Certaines sources indiquent que le CB est aux ordres du sous préfet de Mourdiah. Etonnant non ?

MALIACTUSociété
Après la marche organisée le jeudi 05 janvier 2017 par les militants de l’ancien maire de la ville Oumar Soukouna pour montrer leur mécontentent suite aux irrégularités qui ont entachées les élections communales dans la commune de Niamana, certains militants ont été convoqués par le commandant de Brigade de...