L’Institut National Démocratique (NDI), en collaboration avec l’USAID, la Coopération Suisse et le Royaume de Danemark, a organisé, le mardi 9 août 2022, dans un grand hôtel de la place, un atelier d’appropriation sur les innovations majeures dans la loi électorale à l’endroit des leaders des organisations de la société civile et les médias. C’était sous la présidence de l’ancien ministre, Dr. Abdoulaye Sall, en présence de l’ancienne ministre, Mme Maïga Sina Damba ; du représentant résidant du NDI au Mali, Dr. Badié Nima, ainsi que le représentant du maire de la commune IV.

L’initiative de cet atelier part du constat que les citoyens ne s’approprient pas le contenu des textes dont la loi électorale. Ce qui ne leur permet pas de jouer pleinement leurs rôles et responsabilités dans le processus électoral, d’où la nécessité d’informer les citoyens sur le contenu de cette nouvelle loi électorale en mettant l’accent sur les innovations majeures afin de faciliter son appropriation.

Dans son intervention, le Directeur résident du NDI, Dr. Badié Nima, a fait savoir aux participants que c’est une rencontre importante. Il leur dira qu’ils ont été conviés à cette session du fait qu’ils sont les porte-voix de la société civile, de l’ensemble des processus politiques et des reformes. Cependant, il a souligné que la loi électorale est la pierre angulaire, l’abécédaire du processus électoral et que sa maîtrise est fondamentale pour le succès du processus électoral. Ces organisations joueront le rôle de relais et mettrons à la disposition des populations des informations vraies sur la nouvelle loi électorale.

Par ailleurs, il a expliqué que cette session fait partie d’une campagne coordonnée de vulgarisation, de sensibilisation, d’informations et d’appropriation des différents textes de la transition par les citoyens. Selon lui, les reformes ont besoin de la vulgarisation, de l’éducation citoyenne et de la bonne information. « Parce que c’est cela qui permet de provoquer un sens de partage sur le contenu de l’ensemble des textes votés, des projets qui sont en cours en vue d’une meilleure appropriation par l’ensemble des Maliennes et Maliens », a-t-il souligné.

Pour l’ancien Ministre, également président du CRI 2002, Dr. Abdoulaye Sall, il s’agit de la mise en œuvre de la loi. A l’en croire, on doit se réapproprier cette nouvelle loi pour connaître les vraies informations la concernant.

Ousmane Baba Dramé

Source: Le Républicain

Maliwebmalijet comSociétéSociété malienne
L’Institut National Démocratique (NDI), en collaboration avec l’USAID, la Coopération Suisse et le Royaume de Danemark, a organisé, le mardi 9 août 2022, dans un grand hôtel de la place, un atelier d’appropriation sur les innovations majeures dans la loi électorale à l’endroit des leaders des organisations de la...