Nommé directeur général du Centre des œuvres universitaires (Cenou) le Colonel Ousmane Dembélé vient de prendre fonction il y a seulement quelques jours. Cet Officier supérieur valeureux, diplômé de l’Ecole d’état-major de Koulikoro avec la Mention Très bien, est aussi un Ingénieur en Informatique diplômé de l’Université de l’Armée de Munich en Allemagne, après avoir obtenu le diplôme d’Ingénieur en Génie civil de l’Eni de Bamako.

Dans le cadre de la formation continue, il a suivi des cours en communication décisionnelle et en Gestion axée su les résultats, entre autres formations. Il était directeur général de l’Autorité routière jusqu’à sa nomination au Cenou. Il a fait ses preuves, notamment en termes de rigueur, de sérieux et surtout de professionnalisme, partout où il est passé, de la Primature, à la Direction générale aux élections, en passant par la Direction du Génie militaire. Nous lui souhaitons alors bon vent et plein succès dans ses nouvelles fonctions.

 

El Hadj Oumar Abdou Touré

 

El Hadj Oumar Abdou Touré

Président de Kaoural Renouveau, El Hadj Oumar Abdou Touré, qui vient de marquer son retour au pays après une longue absence due à la gestion de ses affaires au Sénégal, son pays d’adoption par lequel il avait démarré son aventure de jeunesse à l’extérieur, vient d’être primé par la fondation ivoirienne Maria Rosa Mystica. Il est le seul Malien figurant dans le lot des récipiendaires où on retrouve le président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Moustapha Niasse. Selon les responsables de la fondation Maria Rosa Mystica lors de la cérémonie de remise de distinctions à l’hôtel du Golfe d’Abidjan, c’est la reconnaissance des actes de bienfaisance que le président de Kaoural renouveau ne cesse de poser au profit des démunis. Alors, chapeau bas, président !

EN BAISSE

 Moussa Mara

L’ex-PM malien, Moussa Mara

La déclaration publique de candidature à la prochaine présidentielle faite par Moussa Mara à travers une conférence de presse à la Maison de la presse, n’est pas sans rappeler une autre de ses déclarations, d’ailleurs trop célèbre celle-là : sa déclaration de politique générale en tant que Premier ministre et au cours de laquelle il a défendu mordicus l’achat de l’avion de l’avion présidentiel, jetant au passage un pavé dans la mare de l’ex président ATT en déclarant que l’avion de ce dernier n’avait pas de papiers. C’était trop gros pour être oublié par les Maliens et naturellement, cette affaire s’est invitée dans les débats et Moussa Mara confondu, s’arcboute à une erreur de communication, au lieu de reconnaître qu’il inscrivait, à travers cette sortie,  la plus sombre page de son itinéraire politique et il trainera pendant assez longtemps cette hargne à casser de l’opposition sur du faux comme un énorme boulet.

 Salif Kéïta

Le Domingo de la musique que d’autres préfèrent désigner comme le Rossignol de la musique malienne a planté les milliers de fans qui se sont déplacés au festival de Sélingué pour le voir jouer en live le weekend dernier. Alors qu’il était la tête d’affiche, Salif a brillé par son absence, se contentant de faire parvenir un certificat médical au contenu laconique pour déclarer qu’il est empêché par une maladie.

Salif Keïta

Ce fut la déception pour le public qui rumine sa colère car beaucoup se sont déplacés uniquement pour savourer la musique et le timbre de la voix de Salif Keïta. C’est mal tombé car cette 7è édition du festival était de l’apothéose et la prestation de Salif Keïta devait être la cerise sur le gâteau. De toute façon, ce faux bond de Salif restera gravé dans les esprits de ces milliers de festivaliers rentrés frustrés et Dieu seul sait comment il devra faire pour se rattraper.

 

A  SUIVRE

Ibrahim Ag Mohamed Asseleh

Mohamed Ag Assaleh

 

En des hauts responsables du Mnla, ensuite de la Cma, Mohamed Ag Assaleh, qui a toujours réclamé que 40% des postes du Gouvernement et dans les Ambassades doivent leur revenir, au nom de l’application de l’Accord pour la paix et la stabilité issu du processus d’Alger, voudrait certainement aller plus loin dans sa boulimie du pouvoir. En effet, selon des informations insistantes qui circulent et jusque-là non démenties par l’intéressé, on lui prête l’intention de se présenter à la prochaine élection présidentielle. Nous l’encourageons à franchir le Rubicon et ce sera un bon référendum pour lui. Mais en se présentant à la Présidentielle, il reconnaît qu’il y a des moyens légaux et légitimes de faire entendre sa voix et aussi de conquérir le pouvoir. Loin du bruit assourdissant des canons. Rien que pour cela, nous attendons avec impatience sa candidature, pour qu’il sache enfin ce qu’il pèse réellemententermes de notoriété et de représentativité dans ce Mali indivisible.

 

Les syndicats de la police

Pour défendre 8 points de revendication, 4 syndicats de la police ((Spn-Untm, Spn-Cstm, Synapol et Sap) préparent une action unitaire, notamment une grande marche qui va les conduire du Gms au ministère de la Sécurité, le samedi 27 avril prochain.

Sergent-chef Bougouna Dembélé

On imagine déjà cette énorme foule de gens tous de bleu habillés, en train d’arpenter les rues de Bamako. En plus, que diront les populations en voyant ceux chargés d’assurer leur sécurité en arriver à cette manifestation pour faire entendre raison aux autorités qui font croire que de ce côté-là tout est bien comme dans le meilleur des mondes ? Le général Salif Traoré qui a réfuté l’existence de pareils problèmes au sein de son département, dans le cadre d’un entretien qu’il nous avait accordé, doit vite réagir pour dégoupiller la grenade avant explosion, pour parler langage sécuritaire.

La Rédaction

Aujourd’hui-Mali

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuSociétémnla,moussa mara
Nommé directeur général du Centre des œuvres universitaires (Cenou) le Colonel Ousmane Dembélé vient de prendre fonction il y a seulement quelques jours. Cet Officier supérieur valeureux, diplômé de l’Ecole d’état-major de Koulikoro avec la Mention Très bien, est aussi un Ingénieur en Informatique diplômé de l’Université de l’Armée...