Les 24.000 Maliens qui ont postulé depuis fin juin 2018 pour les 5928 logements sociaux en état d’attribution (soit la première tranche des 12.566 unités au programme) n’ont toujours aucune nouvelle de la procédure engagée. Le temps passe et repasse,  mais la liste des  potentiels Bénéficiaires se fait toujours attendre.

 

Qu’est-ce qui pourrait bien bloquer le processus d’attribution des logements sociaux depuis près d’un an ? Quelque chose se manigance-t-elle  dans les salons feutrés des organes en charge du dossier sur le dos des pauvres sans abri ? Autant d’interrogations qui commencent déjà à inquiéter les postulants. Aucune explication claire et rassurante n’est jusqu’à présent pas à l’ordre du jour pour dissiper le doute au sein des postulants quant à la transparence du processus vu que les promesses faites n’ont jusque-là pas vu le cadre du réel.

De l’ancien Ministre  Cheick Sidiya Sissoko dit Kalifa à l’actuel Chef dudit Département de tutelle, Hama Ould Sidi Mohamed ARBI, en passant par  le verbeux Ministre sortant  Mohamed Moustapha Sidibé, c’est toujours aucune nouvelle et le retard accusé demeure inexpliqué. « La liste des Bénéficiaires de logements sociaux toujours non disponible. Cela est incompréhensible, il faut qu’ils nous disent où se trouve le blocage», s’est emporté un postulant sur sa page internet. «Ça fait environ un an comme ça que nous attendons cette liste, mais jusqu’à présent rien n’est officiel. Et aucun communiqué rassurant n’est rendu public par les organes en charge pour nous dire exactement ce qui se passe», a commenté  un autre internaute. Et à un autre d’ajouter que les postulants «doivent s’inquiéter sur  la transparence et l’égalité des chances dans le processus comme défini dans les Décrets fixant les modalités d’attribution».

Payables en une durée de 25 ans, les logements sociaux, constitués en Types F1, F2 F3, et F4, sont cédés sans intérêts, selon les textes élaborés en la matière. Les mensualités, les cautions et les apports personnels  exigés pour les types de logements du type de logement  F3 à Bamako 44 220 FCFA /mois – Cautions : 132 660 F CFA – Apports personnels : 234 000 FCFA ;

Types F3 dans les régions : Tôles 32 167 F CFA/mois – En dalles 35 .333 F CFA/mois – Cautions : 96 500 FCFA (Tôle) et 106 000 FCFA (Dalle)- Apports personnels : 150 000 FCFA ;

et le logement de type F4 à Bamako: 94 000 FCFA/mois – Cautions : 282 000 FCFA- Apports personnels : 2 050 000 F CFA.

Alors, le gouvernement serait-il dans l’incapacité de rembourser les milliards déboursés en caution par les dizaines de milliers des   postulants qui n’auront pas la chance d’avoir la clé ? En tout cas, cela semble, selon beaucoup d’indiscrétions, la raison principale du blocage vu que la sècheresse financière est loin d’être un triste souvenir au niveau du trésor.

Seydou Konaté

Le Combat

MaliwebSociété
Les 24.000 Maliens qui ont postulé depuis fin juin 2018 pour les 5928 logements sociaux en état d’attribution (soit la première tranche des 12.566 unités au programme) n’ont toujours aucune nouvelle de la procédure engagée. Le temps passe et repasse,  mais la liste des  potentiels Bénéficiaires se fait toujours attendre.   Qu’est-ce qui...