Trois ministres du gouvernement étaient sur le terrain afin d’épauler le Conseil national de la jeunesse du Mali (Cnj-Mali) dans sa campagne de sensibilisation afin de réduire au maximum, voire éviter les accidents de la circulation dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

C’est l’entrée du Pont des Martyrs en commune V qui a servi de cadre au lancement de cette campagne d’information et de sensibilisation sur la sécurité routière dénommée “Nuit Zéro accident”. L’éclat de la cérémonie a été rehaussé avec la présence du ministre de la Jeunesse et des sports, Arouna Modibo Touré ; de son homologue des Transports et de la mobilité urbaine, Ibrahim Abdoul Ly ; de celui de la Sécurité intérieure et de la protection civile, le général Salif Traoré. Du côté des jeunes, outre le président du Conseil national de la Jeunesse, Amadou Diallo, accompagné par les membres de son bureau, on pouvait aussi noter la présence du président sortant, Souleymane Satigui Sidibé.

Il faut rappeler que cette initiative du Cnj-Mali en partenariat avec l’Anaser, la Protection civile, a surtout pour objectif de réduire le taux d’accident de circulation à travers le respect du code la route. La campagne d’information a consisté à poster les jeunes dans les grands carrefours des six communes du district de Bamako, qui invitaient les usagers de la route à rouler doucement, à éviter l’alcool au volant, à porter la ceinture de sécurité et le casque pour les motocyclistes…

Il faut ajouter que des campagnes similaires se sont déroulées dans plusieurs régions du pays, notamment à Ségou, Sikasso et Kayes où les conseils régionaux de ces localités se sont fortement mobilisés pour la même cause.

Le premier responsable de la faitière de la jeunesse malienne qui a fait le tour des six communes du district de Bamako avec la directrice de l’Anaser ? Mme Diadji Sacko et le Commandant de la compagnie de Circulation routière, Abdoulaye Coulibaly, n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction non seulement par rapport à leur collaboration avec l’Anaser, mais aussi la forte mobilisation des membres du gouvernement pour la réussite de cette activité qui peut être considéré comme le premier test réussi de la faitière de la jeunesse malienne, notamment avec le nouveau président, Amadou Diallo. La jeunesse malienne s’est félicité de l’appréciation faite par les usagers de la route.

Il sied de rappeler qu’après la campagne “Nuit zéro accident”, le Cnj-Mali va se lancer dans un partenariat plus fécond avec l’Anaser avec des activités qui ne vont plus se limiter à la seule nuit du 31 décembre.

5000 jeunes formés en citoyenneté, entrepreneuriat agricole…

Dans le cadre toujours de la promotion de la jeunesse, le Conseil national de la jeunesse a lancé le weekend dernier, à son siège, un vaste programme de formation annuelle de 5000 jeunes en citoyenneté, civisme et entrepreneuriat agricole.

Ce projet n’est pas une nouveauté au sein de la faitière de la jeunesse malienne pour la simple raison qu’avant le congrès de Koutiala, au mois de novembre, 2000 jeunes ont eu à bénéficier d’un programme similaire de renforcement de capacités appelé “Jeunesse Kodon ni Baara”, a précisé le président de la faitière malienne, Amadou Diallo. Il a aussi précisé que les jeunes de l’intérieur du pays sont aussi concernés par cette initiative. Il faut préciser que ce projet bénéficie de l’accompagnement de nombreux partenaires du Cnj-Mali, comme la Jeune chambre internationale Mali.                                                                                                         

 Kassoum THERA

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebSociété
Trois ministres du gouvernement étaient sur le terrain afin d’épauler le Conseil national de la jeunesse du Mali (Cnj-Mali) dans sa campagne de sensibilisation afin de réduire au maximum, voire éviter les accidents de la circulation dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. C’est l’entrée du Pont des...