De février à novembre 2022, dix sessions de formation théorique et pratique au pré-déploiement sur le terrain, ont eu lieu au profit des policiers du Groupement mobile de sécurité (GMS) de la Police du Mali. Chaque session pour 100 policiers a duré trois semaines.

 

Ainsi, 1 000 policiers ont conjointement été formés par les formateurs spécialisés de la Police nationale du Mali et les instructeurs de la Police des Nations unies (UNPOL). Vingt-deux officiers du personnel de commandement ont également bénéficié de ces formations spécialisées.

Un renforcement ciblé des capacités pour des stagiaires déjà opérationnels

Le GMS est l’une des plus grandes unités de la police en termes d’effectif et de moyens. La gestion des foules et de l’ordre public sont ses principaux rôles. Les thématiques et modules spécialisés de cette formation ont ainsi été soigneusement définis et développés en tenant compte de cet aspect. Il s’agissait notamment de la gestion démocratique des foules, des techniques et gestes professionnels d’interventions et de protection, du secourisme au combat (« se protéger pour mieux protéger »), de la détection et de la prévention des engins explosifs improvisés, du concept de police de proximité et le renseignement territorial. Les droits humains, les droits des conflits armés et les violences basées sur le genre, ainsi que la déontologie policière, ont été revus durant l’ensemble des sessions.

Plus de 80 % de l’effectif formé a déjà été redéployé dans les différentes régions du Mali pour renforcer le maillage sécuritaire national, accroître le déploiement des forces de sécurité au Centre et au Nord du pays, ainsi que pour favoriser la restauration et l’extension de l’autorité de l’Etat. Cette formation a également permis de préparer et d’aguerrir les nouvelles recrues du GMS pour faire face aux menaces sécuritaires auxquelles ils seront confrontés sur le terrain. En outre, dans un contexte de préparation aux prochaines échéances électorales et à leur sécurisation, le renouvellement des capacités et la formation d’une telle unité spécialisée dans la gestion des foules et de l’ordre public, doit permettre de mieux maîtriser la gestion des risques.

Une nouvelle doctrine pour une coopération plus dynamique

« Je remercie au nom du Directeur général de la Police nationale, la MINUSMA, pour son appui sans relâche à la police et de façon spécifique pour le renforcement de capacité d’action du GMS, » a déclaré le Contrôleur général de police, Sory KEITA, lors de la cérémonie de clôture des dix sessions de formation, le 25 novembre 2022. Pour sa part, le Commissaire général de Police Thierry MARTIN, de la Police des Nations unies a salué les dix mois de sacrifices et d’activités intenses consentis par les formateurs et les participants. Il a aussi rappelé le contexte de la mise en œuvre de ce projet de formation, qui s’inscrit dans le cadre de l’application de la nouvelle doctrine de coopération d’UNPOL avec ses partenaires des Forces de sécurité maliennes (FSM).

La Police des Nations unies a en effet réorienté et restructuré ses programmes d’appui en matière de renforcement des capacités, au profit des unités opérationnelles des Forces de sécurité maliennes dans le cadre d’un meilleur impact sur le terrain et du transfert des compétences, notamment à travers la formation des formateurs. Une nouvelle phase de ce programme spécialisé est en cours d’élaboration pour un prochain atelier de retour d’expérience et de culture du résultat.

Source : MINUSMA