BEIJING, 4 mai (XINHUA) — L’initiative “la Ceinture et la Route”, proposée par la Chine en 2013, vise à bâtir un réseau commercial et d’infrastructures reliant l’Asie à l’Europe et à l’Afrique, et au-delà.

Après des années d’efforts inlassables, cette initiative, qui fait référence à la Ceinture économique de la Route de la soie et à la Route de la soie maritime du 21e siècle, a remporté de nombreux succès.

Voici les points clés sur les progrès obtenus au cours de ces cinq dernières années, d’après les informations publiées par le Portail de la Ceinture et la Route, le site Internet officiel de l’initiative.

INFLUENCE INTERNATIONALE ACCRUE

L’influence internationale de l’initiative “la Ceinture et la Route” n’a cessé de croître depuis 2013. Sur la seule année 2018, plus de 60 pays, dont la Nouvelle-Zélande, l’Autriche, le Kazakhstan et l’Afrique du Sud, se sont joints à l’initiative.

Fin 2018, la Chine avait signé 170 documents de coopération intergouvernementaux avec 122 pays et 29 organisations internationales.

De nombreux pays et régions ont intégré l’initiative “la Ceinture et la Route” avec leurs propres programmes de développement, tels que le Plan d’investissement Juncker de l’UE, l’Union économique eurasiatique menée par la Russie, la Route de la prairie de la Mongolie et la Nurly Zhol (Voie brillante) du Kazakhstan.

CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES EN PLEIN ESSOR

Grâce à une coopération approfondie en matière de ports, de chemins de fer, d’autoroutes, d’électricité, d’aviation et de communications, le développement des infrastructures le long de “la Ceinture et la Route” s’est accéléré, avec des résultats meilleurs que prévu.

Les ports sont mieux connectés que les autres infrastructures de transport entre la Chine et les autres pays le long de “la Ceinture et la Route”.

La Chine reste à la première place mondiale en termes de connectivité maritime, avec des voies de navigation reliant ses ports à plus de 200 pays et 600 ports majeurs.

En ce qui concerne les connexions ferroviaires, le nombre cumulé de voyages effectués par les trains de fret Chine-Europe a dépassé 12.000 en 2018, avec des expéditions annuelles atteignant 16 milliards de dollars, contre 17 déplacements et moins de 600 millions de dollars en 2011.

CROISSANCE DU COMMERCE ET CREATION D’EMPLOIS

Le volume commercial entre la Chine et les autres pays de “la Ceinture et la Route” a totalisé 6.470 milliards de dollars durant la période 2013-2018.

Plus de 80 zones de coopération économique et commerciale à l’étranger ont été construites, créant plus de 244.000 emplois pour les habitants locaux.

Durant cette période, les investissements directs réalisés par la Chine dans les pays de “la Ceinture et la Route” ont dépassé 80 milliards de dollars.

AMELIORATION DU FINANCEMENT

Le financement axé sur le développement et les politiques a accru le soutien pour le développement de “la Ceinture et la Route” ces cinq dernières années, avec une expansion rapide des plates-formes multilatérales et bilatérales de financement et d’investissement.

Les pays le long de “la Ceinture et la Route” représentaient plus de 60% des membres de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures, une banque de développement multilatérale dont le siège est à Beijing, selon un bilan établi en décembre 2018.

Le Fonds de la Route de la soie, auquel la Chine a apporté 40 milliards de dollars au départ, puis 100 milliards de yuans supplémentaires (environ 15 milliards de dollars) afin de soutenir les projets de “la Ceinture et la Route”, a signé des contrats de financement pour 19 projets.

ECHANGES ENTRE LES PEUPLES

Fin avril 2018, 1.023 jumelages entre villes avaient été formés entre la Chine et 61 pays le long de “la Ceinture et la Route”, représentant plus de 40% des jumelages de villes chinoises.

En 2017, les touristes ont effectué environ 60 millions de voyages entre la Chine et d’autres pays de “la Ceinture et la Route”, avec un nombre de touristes en provenance de la Chine multiplié par 2,6, et un nombre de touristes arrivant en Chine multiplié par 2,3 par rapport à 2012, faisant du pays une nouvelle source de croissance pour le tourisme mondial.

 

MaliwebSociété
BEIJING, 4 mai (XINHUA) -- L'initiative 'la Ceinture et la Route', proposée par la Chine en 2013, vise à bâtir un réseau commercial et d'infrastructures reliant l'Asie à l'Europe et à l'Afrique, et au-delà. Après des années d'efforts inlassables, cette initiative, qui fait référence à la Ceinture économique de la Route de la...