Le président de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR), Ousmane Oumarou Sidibé a présidé, vendredi dernier, au Grand Hôtel Azalai de Bamako, la rencontre avec les acteurs institutionnels sur la politique de réparation de sa structure. L’objectif est de disposer d’un document consensuel partagé avec les autorités, les services techniques et les autorités administratives indépendantes.

La Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) est engagée depuis Janvier 2018 dans un processus d’élaboration d’une politique de réparation en faveur des victimes.  Dans ce cadre, elle a élaboré une feuille de route précisant les différentes phases d’un processus inclusif. Sur la base de cette feuille de route, elle a organisé un processus consultatif avec des représentants des victimes, des autorités régionales et des ONG au niveau des différentes antennes de la CVJR et des régions de Ménaka et Taoudéni, entre octobre 2018 et janvier 2019.

La politique de réparation de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation trouve son fondement dans plusieurs éléments dont les principaux sont la compétence de la Commission en matière de réparation, la consécration juridique du droit à la réparation et les faiblesses des expériences nationales de réparations.

D’une part, l’objectif de cette rencontre est d’informer et sensibiliser les autorités, les services techniques et les autorités administratives indépendantes sur les principales mesures de réparation et les moyens de leur mise en œuvre proposées par la CVJR, recueillir leurs observations et contributions afin de finaliser le draft du document de politique et de sensibiliser les autorités et les acteurs clés sur l’importance de la politique de réparation dans le contexte de la réconciliation au Mali.

D’autre part, sceller une alliance avec les autorités, les services techniques et les autorités administratives indépendantes pour leur soutien et implication dans le processus de sensibilisation, de plaidoyer et de suivi de l’adoption de la loi par l’Assemblée Nationale sur la réparation et la mise en œuvre de la politique de réparation et disposer d’un rapport de l’atelier renfermant les observations et les contributions des participants.

Le président de la Commission Vérité Justice et Réconciliation, Ousmane Oumarou Sidibé a, dans ses mots d’ouverture, invité les participants à travailler afin de disposer d’un document qui reflète l’image du Mali et qui correspond aux normes internationales.

AD

Source: l’Indépendant

MaliwebSociété
Le président de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR), Ousmane Oumarou Sidibé a présidé, vendredi dernier, au Grand Hôtel Azalai de Bamako, la rencontre avec les acteurs institutionnels sur la politique de réparation de sa structure. L’objectif est de disposer d’un document consensuel partagé avec les autorités, les...