Il n’a que 20 ans et a sauvé des vies au péril de la sienne. Mamoutou Diarra a fait preuve d’un courage aussi rare qu’admirable lors des inondations du 16 mai dernier, en extrayant neuf personnes de leur maison inondée

Un acte qui lui a valu l’estime de ses concitoyens, mais surtout des hautes autorités. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, lors de la visite qu’il a rendue aux sinistrés, a loué le courage du jeune sauveteur et avait promis de lui signifier la reconnaissance officielle de la nation à travers une décoration. C’est chose faite. Mamoutou Diarra a reçu, hier au palais de Koulouba, la Médaille de sauvetage. Il intégrera également les rangs des sapeurs pompiers. Cerise sur le gâteau : le jeune Diarra a reçu une voiture de marque Toyota.


On est jeudi 16 mai 2019. Une pluie torrentielle et dévastatrice s’abat sur la capitale. Sur la rive droite, les canaux de drainage naturel des eaux sont vite débordés et déversent les flots dans les concessions illicitement réalisées dans les lits des cours d’eau.
Dans sa furie, la nature fait des dégâts énormes : des habitations complètement détruites, des voitures emportées. Pire, les inondations ôtent la vie à plus de 15 personnes. Un bilan qui aurait été plus lourd, si Mamoutou Diarra n’avait pas fait montre de bravoure et d’abnégation, avec l’unique souci de porter secours à autrui. Ainsi, a-t-il réussi à vaincre les eaux pour se hisser sur le toit d’une maison et, à la seule force de ses bras, arrache la tôle pour en extraire ses neuf occupants. Un exercice périlleux, dont le jeune Diarra porte encore les séquelles. Hier encore, il avait une main bandée.
Lors de cette cérémonie de remise de médaille, l’exploit du jeune étudiant à la Faculté des Lettres, Langues et des Sciences du Langage (section arabe) a été unanimement salué par le président de la République, ses proches collaborateurs, des membres du gouvernement et une foule d’invités, dont les autorités locales (coutumières, religieuses et politiques) de la Commune VI. Tous avaient effectué le déplacement à Koulouba pour être témoins de cet évènement qui inscrit définitivement le nom de Mamoutou Diarra dans les annales de l’histoire du Mali.

CULTURE DE LA TOLÉRANCE – Naturellement, le temps fort de la cérémonie a été la remise de la Médaille de sauvetage par le président de la République. Fraîchement décoré, Mamoutou Diarra a rendu grâce à Allah et salué ce geste de reconnaissance de la patrie à son endroit. Il a singulièrement remercié le chef de l’Etat et n’a pas manqué de prier pour les victimes de ces inondations. « Que Dieu nous préserve et fasse que de tel drame ne se reproduise plus jamais », a-t-il déclaré, avant de réitérer son engagement à secourir, chaque fois que de besoin, ses concitoyens.
Un discours rassurant, a estimé le président de la République. Ibrahim Boubacar Keïta a insisté sur sa détermination à œuvrer au rassemblement des Maliens, les exhortant à la culture de la tolérance et de la fraternité. « Mon fils, tu as donné un bon exemple », a lancé le chef de l’Etat. Et d’ajouter que cette distinction n’est qu’un modeste geste afin que tout le pays sache ce qu’il a accompli. Dans la foulée, Ibrahim Boubacar Keïta a informé le récipiendaire de la décision de la Protection civile de le recruter.
Le chef de l’Etat a mis l’occasion à profit pour attirer l’attention sur les conséquences de l’occupation illicite des lits des cours d’eau. Aussi, il a estimé qu’en plus des efforts de l’Etat, chaque citoyen doit aider au débouchage des canaux de drainage des eaux et veiller à l’assainissement de notre cadre de vie.


Ibrahim Boubacar Keïta n’a pas passé sous silence les dangers que représentent les sachets en plastique, «d’ailleurs interdits» par les textes. Il a aussi dénoncé les élus véreux, expliquant que «le rôle d’un maire n’est pas que de vendre les terres. Vous avez le devoir de protéger vos populations et ne pas autoriser la vente de parcelles dans les lits des cours d’eau».
Cette distinction sonne comme un appel aux Maliens à plus d’entraide, de solidarité et de civisme. Et Mamoutou Diarra, selon le président de la République, doit servir d’exemple à l’ensemble des jeunes. La remise de la clé de la voiture a mis fin à la cérémonie.

Issa Dembélé

Source: L’Essor- Mali

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuSociété
Il n’a que 20 ans et a sauvé des vies au péril de la sienne. Mamoutou Diarra a fait preuve d’un courage aussi rare qu’admirable lors des inondations du 16 mai dernier, en extrayant neuf personnes de leur maison inondée Un acte qui lui a valu l’estime de ses concitoyens,...