Dans les rives gauche et droite de Bamako, les gendarmes s’étaient, pour un sursaut de cohésion, retrouvés autour des repas appelés « repas de corps ». Par l’organisation de tel évènement, les gendarmes espèrent esquisser l’année 2020 avec l’esprit de cohésion, de coopération, d’engagement et de plus de détermination pour leur mission de sauvegarde nationale.

En effet, les responsables du corps ont ainsi jugé utile la tenue de cet évènement à la fois au camp 2 de Bamako qu’au sein de l’école de gendarmerie de Faladiè. L’une comme l’autre, les cérémonies se tenaient sous la présidence du directeur général de la Gendarmerie, le colonel-major Boukary Kodio, en compagnie de son adjoint, le colonel Amadou Camara.

Source: Le Pays

MaliwebSociété
Dans les rives gauche et droite de Bamako, les gendarmes s’étaient, pour un sursaut de cohésion, retrouvés autour des repas appelés « repas de corps ». Par l’organisation de tel évènement, les gendarmes espèrent esquisser l’année 2020 avec l’esprit de cohésion, de coopération, d’engagement et de plus de détermination pour leur...