Le Secrétariat permanent de la Lutte contre la prolifération des Armes légères et de petits Calibres (CNLPAL) et le Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la Sécurité (GRIP) étaient réunis autour d’un atelier, le mardi 25 février 2020, à Azalai grand Hôtel de Bamako. L’objectif de ce séminaire est de prendre en compte les dispositions pertinentes du Traité sur le Commerce des Armes (TCA) dans la nouvelle législation malienne de lutte contre la prolifération des armes légères.

Présidé par le représentant du secrétaire permanent du CNLPAL, le contrôleur général El Hadji Youssouf Maïga, c’est plusieurs chefs militaires et directeurs de services qui ont étudié, pendant deux jours, les questions en référence à la sécurité et à l’application du TCA. Pour le représentant du secrétaire permanent de la CNLPAL, le contrôleur général El Hadji Youssouf Maïga, « La situation sécuritaire est de plus en plus urgente dans notre pays et nous interpelle davantage. C’est pourquoi nous avons estimé qu’il est nécessaire de faire une très grande mobilisation autour de cette question à la fois sensible et préoccupante », a-t-il indiqué pour soutenir que ce séminaire revêt d’un caractère particulier et d’un intérêt capital pour la paix et la sécurité au Mali.

Source: Journal le Pays- Mali

MaliwebSociété
Le Secrétariat permanent de la Lutte contre la prolifération des Armes légères et de petits Calibres (CNLPAL) et le Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la Sécurité (GRIP) étaient réunis autour d’un atelier, le mardi 25 février 2020, à Azalai grand Hôtel de Bamako. L’objectif de...