La direction nationale de la promotion de l’enfant et de la famille (DNPEF), en collaboration avec l’ONG internationale World Vision, organise, depuis hier, un atelier de validation du «Recueil des normes et standards en matière de protection de l’enfant au Mali », dans ses locaux.

 

La cérémonie d’ouverture était présidée par le conseiller technique au ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Birama Coulibaly, en présence du directeur national de World Vision, Patrick Danière et des invités. L’atelier vise à amener les participants à s’approprier le contenu du rapport d’étude et d’apporter les améliorations dans le document, en fonction des connaissances et expériences dans le domaine de la protection de l’enfant en vue de sa validation.

«C’est une étude initiée par la DNEF, en partenariat avec World Vision afin d’offrir aux intervenants un outil référentiel pour travailler et maximiser les efforts sur le terrain. Nous avons constaté que le domaine de la protection de l’enfant est un domaine très complexe et sensible.

Il faut que tous les intervenants soient munis de beaucoup d’informations sur les outils en place (textes et normes, entre autres)», a évoqué le directeur national de la promotion de l’enfant et de la famille, Youssouf Bagayoko. Pour sa part, le directeur national de World Vision a souligné que l’importance de disposer d’un seul référentiel, en matière de normes et standards de protection de l’enfant, trouve sa pertinence dans la détermination de son organisation à maintenir la mise en œuvre de la Politique nationale en matière de protection de l’enfant et du bien-être familial dans notre pays, notamment au niveau communautaire qui est la base de notre approche de développement.

Et Pratrick Danière d’indiquer que les normes et standards de protection de l’enfant dans notre pays sont épars dans différents textes, lois, conventions internationales, règlements, décrets, arrêtés, circulaires. Ce qui, selon lui, ne facilite pas une bonne exploitation pour l’ensemble des acteurs et partenaires œuvrant pour la protection de l’enfance, a fortiori pour le citoyen lambda. «World Vision croit que des progrès plus importants et durables peuvent être réalisés si les citoyens sont informés, mobilisés et engagés à travers une approche de plaidoyer local dénommée : (voix et action citoyenne)», a-t-il précisé.

Selon Patrick Danière, World Vision collabore déjà avec 69 groupes de plaidoyer local dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’eau, l’hygiène et l’assainissement dans 68 communes, correspondant à 8 cercles (Diéma, Kolokani, Kati, Koutiala, San, Tominian, Koro, Bankass et le District de Bamako) et 5 régions (Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti) avec des plans d’actions entérinés par les mairies respectives.

Il a ajouté que ces plans ont permis d’électrifier et équiper des centres de santé, de les approvisionner en eau potable, de construire des logements pour sages-femmes, de rendre disponible les médicaments essentiels, entre autres. Ils ont permis dans le domaine de l’éducation, le respect du temps réel d’apprentissage (TRA) par les enseignants, d’obtenir l’engagement des parents et d’équiper des écoles en fournitures et tables bancs.

Il a indiqué que dans l’espoir de parvenir à des résultats concrets, le document de normes et standards de protection de l’enfant fut élaboré sous le leadership de la direction nationale de la promotion de l’enfant et de la famille et des partenaires clés de la protection de l’enfant.

Quant au représentant du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, il a indiqué que la rencontre de deux jours permettra, l’appropriation des normes et standards de la protection des enfants et la mise à disposition d’un document de référence consensuel qui se veut un outil général de travail à l’aune duquel, tous les intervenants du domaine devraient mesurer leurs actions.

Siné S. TRAORÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebSociété
La direction nationale de la promotion de l’enfant et de la famille (DNPEF), en collaboration avec l’ONG internationale World Vision, organise, depuis hier, un atelier de validation du «Recueil des normes et standards en matière de protection de l’enfant au Mali », dans ses locaux.   La cérémonie d’ouverture était présidée par...