Les performances de la Direction Nationale des Domaines est sur toutes les lèvres. Elle fait figure de meilleure élève parmi les services d’assiette et en a donné la preuve par ses enviables recettes de recouvrement avant terme d’exercice budgétaire, avec près de 90 milliards de réalisés sur plus d’une centaine. Les observateurs tablent tous sur des résultats au-delà des attentes, même si le service est tiré vers le bas par l’Agence de cessions immobilières.

En dépit du régime de restructuration où l’a placée le PDG Mamadou Tiéni Konaté, l’ACI continue de broyer de noir et de s’illustrer comme l’une des entreprises les moins solvables de la place. De sources bien introduites, ses contre-performances déteignent très négativement sur la Direction Nationale des Domaines sevrée de toutes les parts lui revenant de droit dans les opérations de vente et de cession d’immeubles. Faute d’assurance réelle d’en disposer, à la DND on croise le doigt avec l’espoir que les ressources qui leur sont dues par l’ACI contribueront à l’atteinte des objectifs de recettes fixé pour l’année.

Le maire de Baguineda et le sous-Préfet de Kati rejoignent les autres trophées du Pôle économique

Après une accalmie trompeuse et quelques semaines de répit, la ravageuse vague Nati-corruption a regagné en vigueur, la semaine dernière. Elle s’est notamment illustré dans les rangs des collectivités avec l’arrestation du Maire de Baguineda M Diarra. Il es présumé fautif d’avoir entraîné des pertes de centaines de millions de nos francs par exemption de droits d’édilité à des attributaires de parcelles. Le maire de la Commune de  Baguineda est passé par le Pôle économique et financier en même temps que certains de ses collaborateurs et le sous-préfet de l’Arrondissement central de Kati également en détention. L’épisode a tout aussi agité le microcosme politique qui voit d’un très mauvais œil des arrestations qu’ils perçoivent ni plus ni moins  des tirs ciblés de la justice en direction du  politique pour lui jeter le discrédit. Les nouveaux détenus en rajoutent aux célèbres bagnards qui servent de principaux trophées à la croisée anti-corruption déclenchée par le nouveau Garde des Sceaux Malick Coulibaly. Il s’agit notamment de Bakary Togola et de sa suite également maintenus dans les liens de la prévention pour des faits similaires de détournement de fonds.

La Rédaction

Source: Le Témoin

MaliwebSociété
Les performances de la Direction Nationale des Domaines est sur toutes les lèvres. Elle fait figure de meilleure élève parmi les services d’assiette et en a donné la preuve par ses enviables recettes de recouvrement avant terme d’exercice budgétaire, avec près de 90 milliards de réalisés sur plus d’une...