Le commissariat à la réforme du secteur de la sécurité a organisé, jeudi 30 juin, un atelier national d’information de la stratégie nationale de la réforme du secteur de la sécurité au profit de plusieurs acteurs. C’était en présence du ministre de la sécurité et de la protection civile.

 

Validée le 06 juillet 2018 par le Conseil national de la réforme du secteur de la sécurité, la Stratégie nationale  de la réforme du secteur de la sécurité vise à procurer au citoyen malien des conditions de vie honorables et décentes, puis de garantir la satisfaction des besoins essentiels pour tous. Son objectif général est de contribuer à la mise en place d’institutions de sécurité et de justice efficaces, apolitiques, responsables, respectueuses des droits de l’homme et de l’Etat de droit et attentives aux besoins de justice et de sécurité des populations et de l’Etat. Il s’agit spécifiquement de promouvoir la bonne gouvernance dans le secteur de la sécurité, de renforcer la capacité de l’Etat à répondre aux attentes des populations en matière de défense, de sécurité et de justice et de restaurer la confiance entre les populations et des institutions de défense, de sécurité et de justice.

C’est pour expliquer  cette vision que porte la Stratégie nationale  de la réforme du secteur de la sécurité que le Commissariat à la réforme du secteur de la sécurité a tenu un atelier de sensibilisation à l’intention du monde de la sécurité, des acteurs de la justice et des organisations de la société civile. « Quand on parle de la réforme du secteur de la sécurité, il ne s’agit pas seulement des armes. Elle englobe toutes les activités de l’Etat. C’est pourquoi on parle de participation inclusive de tous les Maliens même si le premier pilier pour atteindre d’autres objectifs de développement c’est la sécurité. Il faut une nouvelle manière de penser la sécurité. Elle n’est pas que l’affaire des hommes en armes », explique le général de division Abdoulaye Coulibaly, commissaire à la réforme du secteur de la sécurité.

Le Conseil national pour la réforme du secteur de la sécurité (CNRSS), a été créé le 14 août 2014 par décret, placé sous l’autorité du Président de la République. Ce décret a été relu le 09 juin 2016 afin de prendre en compte les dispositions de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger (APR). Ce second décret place le CNRSS sous l’autorité du Premier ministre.

 Boubacar Diallo

Source : Journal du Mali

MaliwebSociété
Le commissariat à la réforme du secteur de la sécurité a organisé, jeudi 30 juin, un atelier national d’information de la stratégie nationale de la réforme du secteur de la sécurité au profit de plusieurs acteurs. C’était en présence du ministre de la sécurité et de la protection civile.   Validée...