La synergie syndicale de l’éducation a organisé un meeting d’information ce samedi 25 mai 2019 au centre culturel islamique d’Hamdallaye à Bamako.  Le but de cette rencontre était la restitution du procès-verbal de conciliation entre les syndicats et le gouvernement le samedi 18 mai dernier. 

 

C’est le centre culturel islamique que les huit syndicats composants la synergie syndicale ainsi que les syndicats de la synergie élargie ont choisi pour faire la restitution des points de leurs dernières négociations ayant conduit à un accord avec le gouvernement autour de leur point de revendication.

Après les mots de bienvenue du porte-parole de la synergie, Adama Fomba, invitant les enseignants à s’habituer à répondre à tout moment à l’appel des syndicats s’en est suivi la lecture du procès-verbal par Amadou Coulibaly, secrétaire général du SYNEB.  Celui-ci a fait comprendre qu’à la demande des syndicats d’une prime de documentation payable par mois, le gouvernement s’est engagé pour un paiement annuel à compter du mois d’août. Ainsi, fait-il savoir, la catégorie A bénéficiera de 60 000 FCFA par an ; la catégorie B2 bénéficie de 40 000 FCFA par an ; la B1 de 25 000 FCFA ; la C de 15 000 FCFA.   S’agissant de la prime de logement, il a fait comprendre que la terminologie ainsi que la somme proposée ont posé problème entre eux et le gouvernement.  À l’en croire, le gouvernement a proposé la terminologie indemnité de logement et a ainsi fait une augmentation de 20 000 FCFA sur les salaires de chaque enseignant de toutes les catégories payables en 2 ans à compter de janvier 2020 en raison de 10 000 FCFA par an.  Quant au point trois, M.  Coulibaly a félicité tous les militants ainsi que le directoire pour l’adoption de ce décret au conseil de ministre du 24 mai 2019 alors que l’accord pour la mise en œuvre était de deux mois.  Expliquant le point 4, le secrétaire général du SYNEB fait savoir que le projet d’arrêté de régularisation est au niveau du secrétariat général du Gouvernement pour ceux de l’ENSUP (nouvelle formule). Les dossiers des autres grandes écoles seront examinés dans un délai de trois mois, a-t-il précisé.

Cette lecture du procès-verbal s’est poursuivie par Sambou Diadié Fofana, secrétaire général du SYNESEC.  Il a tenu à faire comprendre que le point 6 a été concédé par les syndicats, non pas parce qu’il est moins important, mais par bonne foi.

Quant au point 7, il n’a pas manqué à informer ses militants que le délai d’exécution de ce point a fait l’objet de discussion tendue entre les deux parties après qu’il est fait objet d’accord. Toutefois, il a rassuré que dans deux semaines, à compter de la date de signature du procès-verbal, une commission sera mise en place pour l’organisation de l’élection professionnelle. Une première au Mali, s’est-il félicité.

Quant à l’avant-dernier point de revendication, il a tenu à faire comprendre que « les deux décrets ont été modifiés par les décrets N°2019-0331/PRM du 13 mai 2019 fixant les attributions spécifiques des membres du gouvernement et décret N°2019-0332/PRM du 13 mai 2019 portant répartition des services publics entre la primature et les départements ministériels ».  Le point neuf a vite fait objet d’accord parce que toutes les parties ont vu sa pertinence, s’est-il réjoui.

Quant au dernier point, le secrétaire général du SYNESEC fera savoir que l’accord sur ce point était évident, car 90 à 95% du corps enseignant sont des collectivités.  « Aucune discrimination ne doit exister en privant nos camardes des collectivités des services centraux de l’État », fait-il savoir. Bien vrai qu’ayant fait objet d’accord, explique-t-il, le gouvernement n’a pas manqué à exprimer ses inquiétudes que d’autres corporations formulent la même demande.

Les syndicats ont ainsi obtenu 8 points d’accord, 1 accord partiel et un point concédé.  « Ce résultat est exceptionnel dans l’histoire du Mali.  En deux ans, on vient d’engranger 28 milliards.  Il faut s’en féliciter », a conclu M.  Coulibaly en remerciant leurs militants pour la mobilisation et l’accompagnement.

Les chroniques d’un enseignant enthousiasmé dénommé Le Lion sur les efforts et les difficultés consentis par ses collègues ont donné plus d’engouement à cette cérémonie.

Fousseni Togola

Le Pays

MaliwebEducationSociété
La synergie syndicale de l’éducation a organisé un meeting d’information ce samedi 25 mai 2019 au centre culturel islamique d’Hamdallaye à Bamako.  Le but de cette rencontre était la restitution du procès-verbal de conciliation entre les syndicats et le gouvernement le samedi 18 mai dernier.    C’est le centre culturel islamique...