Le comité d’experts pour la révision constitutionnelle a statué sur la question ce mercredi. À cette occasion, les onze membres de ce comité ont dévoilé leur approche méthodologique. Ce comité est chargé de réfléchir à la relecture de la constitution de 1992. Au micro de la Mikado FM, Pr Makan Moussa Sissoko, membre dudit comité, s’est exprimé sur leurs missions. À ses dires, le comité doit son mandat des plus hautes autorités qui leur charge de sensibiliser et d’informer le public afin d’éviter que les rumeurs prennent le dessus sur la réalité. À l’en croire, dans cette énième tentative de révision, le comité tiendra compte de l’expérience des tentatives précédentes de révision, tenir compte des points qui ont fait l’accord entre les esprits, de l’accord pour la paix et la réconciliation et de toutes les possibilités qu’il peut y avoir pour améliorer le texte existant.

Selon Sissoko, le comité reste ouvert pour toute proposition visant l’atteinte des objectifs.  À l’en croire, le comité terminera son travail technique en avril et laissera place au processus  politique où le Premier ministre remettra le projet du comité au président de la République et qui à son tour saisira le gouvernement du projet de loi. C’est après l’adoption du projet qu’il ira à l’Assemblée nationale qui sera chargée de voter ledit projet à la majorité des 2/3. À ses dires, ce processus prend fin par la convocation du collège électoral.

Source: Le Pays

MaliwebSociété
Le comité d’experts pour la révision constitutionnelle a statué sur la question ce mercredi. À cette occasion, les onze membres de ce comité ont dévoilé leur approche méthodologique. Ce comité est chargé de réfléchir à la relecture de la constitution de 1992. Au micro de la Mikado FM, Pr...