Le ministre de la Cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale, Lassine Bouaré a rencontré jeudi et vendredi à San, les forces vives des Cercles de San et de Tominian, a constaté l’AMAP.

Il s’agissait d’échanger sur l’apaisement du climat social suite à des événements qui ont occasionné une perte en vie humaine et l’enlèvement de 630 têtes de  bovins dans ces localités,

«La paix et la cohésion sociale sont les seuls éléments de réponses qui favorisent le bon vivre ensemble et activent le vrai développement. Le bon vivre ensemble  va avec des concessions, le pardon mutuel et le respect de l’autre. C’est pourquoi le dialogue est privilégié pour la résolution des conflits », a déclaré le ministre Bouaré.

A l’issue de la rencontre, les participants ont formulé entre autres recommandations, le désarmement de toutes les milices, de tous les porteurs d’armes sauf ceux autorisés par l’État, le dédommagement de toutes les victimes confirmées au cours des conflits et la mise en place d’une commission de réflexion pour la prévention et la résolution des conflits.

La cérémonie s’est déroulée en présence du gouverneur de région, Biramou Sissoko, des représentants locaux de l’administration, des élus locaux, des responsables des services techniques et des représentants de la société civile.

NC/KM (AMAP)

MaliwebSociété
 Le ministre de la Cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale, Lassine Bouaré a rencontré jeudi et vendredi à San, les forces vives des Cercles de San et de Tominian, a constaté l’AMAP. Il s’agissait d’échanger sur l’apaisement du climat social suite à des événements qui ont...