Un atelier de finalisation du cadre juridique et réglementaire des médias se tient depuis hier à Ségou dans un hôtel de la place sur initiative de la Maison de la presse. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le gouverneur de la Région de Ségou, Alassane Traoré. C’était en présence des présidents de la commission médias et Tic de la Haute autorité de la Communication (HAC), Mahamane Hamèye Cissé et de la Maison de la presse, Bandiougou Danté.

 

Pour le chef de l’exécutif régional qui a procédé au lancement des travaux, cette rencontre marque la volonté inébranlable des professionnels de l’information et de la communication de contribuer à la mise en place d’un environnement juridique propice au développement harmonieux des médias et à la consolidation de la démocratie dans notre pays.

Alassane Traoré a déclaré que cet événement est d’une importance capitale dans la mesure où il pose les balises, non seulement d’une pleine liberté d’expression et de presse, mais aussi un exercice responsable des métiers de l’information et de la communication.

De son côté, le président de la Maison de la presse a rappelé qu’il s’agit de réunir les acteurs clés du monde des médias et de la justice pour que les grandes conclusions issues de l’atelier de relecture du cadre juridique et réglementaire des médias au Mali qui s’est tenu du 11 au 14 octobre à Bamako soient déclinées en projets de lois et décrets afin d’assainir le secteur des medias.

Bandiougou Danté dira que dans le contexte de refondation de notre État, la presse n’a pas attendu cette volonté affichée par les plus hautes autorités du pays pour commencer le travail. Il a adressé ses sincères remerciements au département de la Justice, la Cour suprême et lesyndicat des magistrats qui unanimement ont décidé de placer leur confiance au procureur de la République près le Tribunal de grande instance de la Commune IV du District de Bamako, Idrissa Hamidou Touré pour les représenter.

Mahamane Hamèye Cissé a formulé le vœu pour qu’au sortir de cette rencontre de 4 jours, les textes en examen sur le régime général de la presse, sur le secteur audiovisuel et la régulation de la communication, l’accès à l’information et bien d’autres comme ceux relatifs à la presse en ligne, à la publicité, à la carte de presse et à l’aide publique aux médias soient bien affinés et finalisés.

Mamadou SY
Amap-Ségou

Source : L’ESSOR

MaliwebSociété
Un atelier de finalisation du cadre juridique et réglementaire des médias se tient depuis hier à Ségou dans un hôtel de la place sur initiative de la Maison de la presse. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le gouverneur de la Région de Ségou, Alassane Traoré. C’était...