La semaine dernière, la cérémonie de remise du dépôt de munitions à la deuxième région militaire de Ségou a regroupé, autour du gouverneur de Ségou, Biramou Sissoko, les autorités militaires, l’ambassade du royaume de la Norvège au Mali et plusieurs responsables régionaux de Ségou.

Le Dépôt de munition a été construit par la Coopération norvégienne à travers le Groupe conseil sur les mines ou l’ONG Mines AdvisorylGroup «MAG», au profit de la garnison de Ségou. La revue des troupes, en deux temps, a précédé le message de bienvenue du commandant de la 2ème région militaire de Ségou. Le directeur Pays de MAG au Mali, Benoit Poirier, s’est réjoui de ces réalisations qui illustrent la confiance et l’étroite collaboration entre son organisation et les Forces de défense et de sécurité. Un partenariat sincère qui a rendu possible depuis 2014, les activités dans les domaines de la sécurisation des armes et munitions, de la formation, de la destruction des armes désuètes et de l’appui institutionnel. Depuis cette date, MAG a pu améliorer la sécurité physique de trois dépôts de munitions, 115 armureries, former près de 330 personnes en gestion des armes et munitions et procéder à la destruction de plus de 12 000 armes hors d’usage ou désuètes. Aussi, l’ONG contribue au fonctionnement du secrétariat permanent de la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des armes légères et de petit calibre au Mali.
Ces actions participent à l’amélioration de la protection des populations civiles contre les effets dévastateurs des explosions inopinées et les conséquences néfastes du détournement des armes et munitions étatiques. Le directeur pays a justifié son propos par l’explosion non planifiée d’un dépôt de munitions en 1997 à Kati qui a causé la mort de six personnes aussi bien que la dérobation d’un grand nombre d’armes et de munitions étatiques alimentant aujourd’hui, un conflit et autres actes criminels déplorables au Mali, particulièrement au centre du pays de plus en plus affecté par la situation. Pour terminer, il a remercié l’ensemble des partenaires de MAG. L’ambassadeur du royaume de la Norvège au Mali, OLE Andrea Linderman s’est réjoui d’avoir ouvert, en début de cette année, la nouvelle ambassade de son pays à Bamako. Avec cette représentation, la Norvège veut renforcer ses relations avec les cinq pays du Sahel, a t-elle souligné. L’ouverture de l’ambassade s’explique aussi par le financement en 2016, d’un projet au Mali et au Tchad dont l’objectif était de réduire le risque de détournement des armes et munitions étatiques pour renforcer la sécurité et la stabilité du Sahel, a t-elle ajouté.
Aujourd’hui, la sécurisation des armes et munitions est une priorité du gouvernement malien et de ses partenaires, notamment la Norvège dont l’engagement dans le sahel a commencé il y a, environ 40 ans, pour réduire et prévenir la famine, la pauvreté et le conflit. Présentement, ce pays vise, au sahel, le double objectif de contribuer à la sécurité, la paix et la réconciliation d’une part, et au développement inclusif, durable et à long terme d’autre part. En outre, il a fait l’état des lieux des acquis de ces deux objectifs au Mali sans oublier ceux de MAG et de ses perspectives. Quant au chef d’Etat-major général adjoint des Armées, le général de brigade Abdoulaye Coulibaly, il indiquera que le présent site est le cinquième magasin d’armement du genre construit, réhabilité, et équipé par MAG. La gestion efficiente des stocks nationaux est primordiale afin d’assurer la sécurité des personnels travaillant à proximité, mais aussi des populations vivant aux alentours des sites de stockage de munitions. D’où les mesures pour accompagner les infrastructures et équipements. Le général Coulibaly a remercié la coopération norvégienne et l’ONG MAG avant d’inviter le commandement de la 2ème Zone de défense à un bon usage du site. Les hôtes du jour à Ségou ont enfin visité le site.
A. O. DOLO
AMAP-Ségou

 

Source: Essor

MaliwebSociété
La semaine dernière, la cérémonie de remise du dépôt de munitions à la deuxième région militaire de Ségou a regroupé, autour du gouverneur de Ségou, Biramou Sissoko, les autorités militaires, l’ambassade du royaume de la Norvège au Mali et plusieurs responsables régionaux de Ségou. Le Dépôt de munition a été...