La paix des brèves ! On peut le dire ainsi. Samedi 18 Septembre dernier, la ville de Ségou a vécu une cérémonie inédite. Un grand rassemble pour prêcher la paix entre les communautés. Dans cette région, s’opposent , Bambara, Bozo… depuis 2017.

L’initiative est du grand Imam, Cheko Lassana Kané de Ségou. Au pupitre, les intervenants venus de divers horizons ont salué l’idée, remercié l’initiateur et appelé toutes les communautés opposées à enterrer la hache de guerre et s’investir pour retour de la paix et la cohésion sociale. En un mot, restaurer le vivre ensemble d’antan.

L’Imam Mahmoud Dicko, invité spécial, à l’occasion de ce rassemblement patriotique a appelé les acteurs concernés à s’inscrire dans la dynamique de la paix tout en rappelant que le Mali est une grande nation de tolérance et du vivre ensemble.

Les affrontements communautaires sont patents depuis 2017 dans le centre du Mali. Ils opposent généralement quatre ethnies : peuhl, Bambara, Boso (Ségou) et Peulh- Bozo-Dogon (Mopti). Les raisons sont multiples à entendre toutes les parties. Elles sont unanimes que tout cela est dû à l’État malien.

La Rédaction

Source: Le Pays

MaliwebSociété
La paix des brèves ! On peut le dire ainsi. Samedi 18 Septembre dernier, la ville de Ségou a vécu une cérémonie inédite. Un grand rassemble pour prêcher la paix entre les communautés. Dans cette région, s’opposent , Bambara, Bozo… depuis 2017. L’initiative est du grand Imam, Cheko Lassana Kané...