Au  Musée Musso  Kunda à Korofina hier dimanche, la Fédération des Communautés Africaines au Mali (FECAM) en partenariat avec le ministère de l’Intégration Africaine  a organisé,  dans le cadre de la célébration  de la semaine de l’intégration Africaine, deux jours de formation (du 26 au 27 mai)  portant sur la décoration évènementielle et le concours de tresse. La cérémonie d’ouverture des travaux présidée par le représentant du ministre de l’Intégration Africaine, Mohamed Ag Ahmedoun, a enregistré  la présence du vice-président de la FECAM, Adama Soro et plusieurs autres invités de marque.

« Réfugiés rapatriés et personnes déplacées internes, vers des solutions durables au déplacement  forcé en Afrique » tel était le thème au centre de la célébration de la journée africaine de cette année.

En effet,  composée  de plus de 20 communautés  et existante depuis  15 ans, la fédération des communautés africaines au Mali, a outillé dans le cadre de la semaine de l’intégration africaine  100 femmes en décoration évènementielle dont 5 par communauté, et 8 femmes aux cours de tresse et coiffure.

« Si jadis, toute autorité et responsabilité étaient laissées à l’homme, aujourd’hui les charges sont partagés, car la femme ayant pris conscience du rôle qu’elle doit jouer, se présente comme incontournable dans la vie de chaque jour » a déclaré le vice-président de la FECAM.

Selon lui, ces ateliers de formation organisés par la FECAM avec le ministère de l’Intégration Africaine entrent dans le cadre de l’autonomisation de la Femme. Cela, dit-il, dans le souci de booster la croissance économique de la gente féminine.

Plus loin le vice-président de la FECAM a invité les autorités maliennes de faire de leur priorité l’orientation des jeunes filles dans le domaine d’apprentissage des métiers. « Aujourd’hui nous devons orienter nos filles vers les métiers, nous sommes tous créés égaux, avec les mêmes capacités, donc point n’est besoin d’avoir des réticences quant à l’envoi des filles dans ce domaine » a-t-il souligné.

A sa suite, le représentant du ministre de l’Intégration Africaine dira que le thème choisi cette année pour magnifier l’intégration africaine  n’est pas fortuit. D’où l’occasion pour lui de rendre un vibrant hommage aux femmes qui ressentent de la douleur. « Nous plaçons cette formation  sous le  signe de la fierté, cette année l’Union Africaine a élevé IBK au rang des champions de l’Union Africaine sur les arts, culture et le patrimoine » s’est-il réjouit, tout en soulignant que cette formation de la FECAM  rentre dans le cadre de la culture, de l’art et  de patrimoine.

Par Fatoumata Coulibaly

Source: Le Sursaut

MaliwebSociété
Au  Musée Musso  Kunda à Korofina hier dimanche, la Fédération des Communautés Africaines au Mali (FECAM) en partenariat avec le ministère de l’Intégration Africaine  a organisé,  dans le cadre de la célébration  de la semaine de l’intégration Africaine, deux jours de formation (du 26 au 27 mai)  portant sur...