Dirigée par le Maire Adama Sangaré, la première session extraordinaire de l’année 2019 du Conseil du District de Bamako s’est tenue, hier dans les locaux de la Mairie du District avec des élus des six communes, constituant le Conseil du District de Bamako. Il s’agissait, au cours de cette rencontre, de tirer les enseignements des inondations de la semaine dernière, qui ont endeuillé des familles à Bamako et, sur le programme de curage de caniveaux 2019.

En effet, les conditions climatiques du Mali sont caractérisées par une très longue saison sèche, une courte saison de pluie et une déforestation très poussée.  Selon le Maire du District, Adama Sangaré, les infrastructures de drainage sont insuffisantes et mal réparties sur le territoire. Les cours d’eau naturels, pour la plupart, ne sont pas aménagés et souvent occupés anarchiquement ou tout simplement transformés en dépôts d’ordures.

A l’en croire, pendant la période de pluie, il arrive qu’en certains endroits, le fleuve Niger déborde de son lit vers les habitations. Tous ces phénomènes ont pour conséquences des inondations récurrentes, la dégradation des infrastructures routières, le ravinement des rues non revêtues et aussi la destruction des habitats avec souvent des pertes en vie humaines.

C’est pourquoi, le Directeur régional de la protection civile du District, Bakari Daou, a expliqué  que, lors de la pluie du 16 mai dernier, 112 sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour sauver des individus et repêcher des corps sans vie ainsi que les matériels qui peuvent être sauvés. C’est surtout les Communes 1, 5 et 6 du district qui ont été le plus touchées avec plus d’une centaine de familles.

Il déplore la mort de 15 personnes, des dégâts matériels dont l’effondrement des habitations, 15 véhicules emportés de même que des animaux. Pour les sinistrés, M. Daou précise qu’ils ont tous été temporairement logés au centre Mabilé sis à Sogoniko. Des kits d’urgence composés de couvertures, nattes, moustiquaires et ustensiles de cuisine leur ont été attribués. Le gros problème à ce niveau, c’est que certaines personnes ne veulent pas quitter leurs quartiers de résidence habituels.

Pour soutenir ces sinistrés, l’Etat a octroyé la somme de 20 millions de FCFA aux deux communes V et VI.

Comme constat, il est établi qu’avec le changement climatique, ces  bouleversements météorologiques et climatiques concerneront toute la surface de la terre. Pour y faire face, il invite la population malienne à un changement de comportements et de pratiques par rapport au cadre de vie, d’une manière générale, en luttant contre l’insalubrité, l’occupation anarchique des voies de passage des eaux pluviales, l’aménagement et une bonne politique de gestion des dépôts d’ordures, l’adoption d’un bonne stratégie de communication relative  à la gestion de l’environnement.

Il recommande de prendre des mesures pour contrôler les situations de catastrophes naturelles,  la libération totale des voies de passage des cours d’eau, la démolition des habitations construites dans les lits des marigots, le curage des caniveaux d’évacuation des eaux de pluie et des sanctions  contre les propriétaires des habitations situées dans les zones concernées.

S’agissant du programme  2019 de curage des caniveaux et collecteurs, il ressort de la présentation du technicien de la mairie du district, Moussa Bocoum, que dans le cadre de sa politique d’assainissement, la mairie procède chaque année au curage des caniveaux, des collecteurs, des traversées sous chaussées et à l’entretien courant. L’objectif est de prévenir, de réduire les risques d’inondations dans la ville de Bamako ; créer un meilleur cadre de vie aux populations en assurant l’entretien régulier de certains points spécifiques à travers le district de Bamako.

Pour la mise en œuvre du programme 2019, deux phases ont été déterminées en fonction des risques d’inondation. Le programme 2019 est estimé à plus de 972 millions de FCFA pour un linéaire de caniveaux à curer de 184.000 mètres.

Gaoussou Kanté

Malijet

MaliwebSociété
Dirigée par le Maire Adama Sangaré, la première session extraordinaire de l’année 2019 du Conseil du District de Bamako s’est tenue, hier dans les locaux de la Mairie du District avec des élus des six communes, constituant le Conseil du District de Bamako. Il s’agissait, au cours de cette...