Tout n’était pas net à l’Office de radiodiffusion et télévision du Mali (Ortm).En effet, une mission de vérification financière menée par le Bureau du Vérificateur général, effectuée à l’Ortm, sur les exercices 2005, 2006 et 2007, a relevé, entre autres dysfonctionnements :  la faiblesse du contrôle interne ; la non-tenue des documents comptables ; le retard dans la production des états financiers ; la minoration, voire l’absence de facturation des ventes publicitaires Radio et Télévision ; le non-respect des dispositions des contrats de prestations et de sites ; le non-recouvrement des impayés.

 

Ce sont entre autres raisons qui ont motivé l’interpellation de Sidiki N’FA Konaté au Pôle économique et financier. Sans oublier d’autres graves irrégularités administratives et financières. Morceaux choisis : écart entre l’offre anormalement basse et l’offre du titulaire du marché pour un montant de 14 283 330 FCFA ;  non-versement au trésor public des produits issus de la vente de DAO pour un montant de 11 430 000 FCFA ; marché irrégulièrement passé sans mise en concurrence pour un montant de 174 000 000 FCFA ; appel d’offres restreint déguisé en appel d’offres ouvert pour un montant de 184 498 650 FCFA ;  2 309 095 927 FCF de factures impayées.

Source : Nouvelle Libération

MaliwebJusticeSociété
Tout n’était pas net à l’Office de radiodiffusion et télévision du Mali (Ortm).En effet, une mission de vérification financière menée par le Bureau du Vérificateur général, effectuée à l’Ortm, sur les exercices 2005, 2006 et 2007, a relevé, entre autres dysfonctionnements :  la faiblesse du contrôle interne ; la...