La commission régionale de destruction des produits pharmaceutiques prohibés  a procédé vendredi, à la destruction et à l’enfouissement de 5 tonnes  de produits pharmaceutiques périmés, dans la cour de la décharge finale de Sikasso, a constaté l’AMAP.

Ces produits pharmaceutiques périmés ou avariés qui proviennent du dépôt de la pharmacie populaire du Mali, des pharmacies privées et des structures associatives, sont composés de vaccins, de médicaments contre les épidémies et catastrophes  et des antirétroviraux (ARV).

Cette importante quantité de produits a été broyée par un bulldozer avant d’être enfouie dans la décharge finale de Sikasso en présence des autorités régionales et locales ainsi que des responsables techniques.

Le représentant du Gouverneur de région, Daniel Dembélé a saisi l’occasion pour rappeler que ces produits périmés constituent un véritable danger et une menace pour l’environnement et la population avant de préciser que  les circuits d’approvisionnement et de conservation des médicaments doivent être revus  afin de trouver des stratégies adaptées pour  minimiser les pertes.

Cette activité est organisée chaque année, conformément à la règlementation pharmaceutique, selon le représentant de la direction régionale de la santé, Timothé Dougnon.

FD/KM 

Source: AMAP

MaliwebSociété
La commission régionale de destruction des produits pharmaceutiques prohibés  a procédé vendredi, à la destruction et à l’enfouissement de 5 tonnes  de produits pharmaceutiques périmés, dans la cour de la décharge finale de Sikasso, a constaté l’AMAP. Ces produits pharmaceutiques périmés ou avariés qui proviennent du dépôt de la pharmacie...