La cérémonie de lancement du recasement des sinistrés a finalement dégénéré en Commune II où le maire Aba Niaré compte en découdre

Le terrain de la Sotelma a été le théâtre de violents accrochages, pour avoir été désigné par les municipalités pour abriter les commerçants sinistrés du Marché Rose de Bamako ainsi que ceux des Halles de Légumes.

Il y a un mois déjà, le choix du Champ Hippique par le Maire du District Adama Sangaré, déclenchait une fronde de contestataires. Les populations environnantes et la Fédération des sports équestres avaient même battu le pavé en guise de protestation. Il a fallu mettre en place une commission pilotée par le ministre des Collectivités territoriales Alhassane Ag Moussa pour tenter de décanter la situation.

Deux vagues de sinistrés seront ainsi réparties entre la commune 3 et la commune 2. Du côté de Bolibana le cadre est paisible. Mais vu la bagarre générale à l’hippodrome il y a de quoi s’inquiéter.

Là, les contestataires sont farouchement opposés à l’occupation de l’espace désigné, au motif que c’est un cadre sportif pour les jeunes des environs. Mais Adama Sangaré envisage de répondre par une sécurisation de la zone si la tension persiste tout en insistant par ailleurs sur le caractère temporaire de la mesure.

Autrement dit, elle ne va durer que le temps de la rénovation du Marché Rose. Une période de 3 ans a-t-on apprend-on, pendant que la dispersion de la foule n’empêche pas les frondeurs d’être très actifs. En effet, les 3 ministres de la commission mixte rejoindront les lieux sous une escorte très impressionnante, aux sons des coups de feu qui retentissaient dans les environs pendant que les manifestants brûlaient des pneus au rond-point de Banconi où un groupe fut confiné.

Dans la foulée, le confrère Eric Koité du Figaro du Mali a essuyé une agression physique qu’il attribue à des loubards à la solde du maire de la Commune II. Lequel a martelé à la suite de son homologue du District que l’occupation durera juste le temps de réhabiliter les endroits incendiés du Marché Rose.

Le Maire Aba Niaré dit avoir identifié les meneurs et compte porter plainte pour tirer au clair la tentative d’atteinte à son intégrité physique.

Idrissa Keïta 

 

Source: Le Témoin

MaliwebSociété
La cérémonie de lancement du recasement des sinistrés a finalement dégénéré en Commune II où le maire Aba Niaré compte en découdre Le terrain de la Sotelma a été le théâtre de violents accrochages, pour avoir été désigné par les municipalités pour abriter les commerçants sinistrés du Marché Rose de Bamako...