Si le Président IBK avait écouté son Peuple, nous n’en serons pas là : « bon nombre de Maliens ont faim et soif, sont malades, vivent dans la plus grande précarité, avec un système éducatif lamentable et son lot de chômeurs ; dans une culture de la médiocrité, où les plus nuls sont le plus souvent aux commandes. Ce sont des Maliens frustrés et victimes de toute forme d’injustice sociale qui se sont sentis méprisés et ont exprimé leur ras de bol, alors qu’il est difficile de contenir un peuple révolté, qui se soulève enfin pour réclamer son honneur et sa dignité.

 

Après le lancement des actions de la désobéissance civile par les manifestants, le M5RFP a été visé par une vague d’arrestations de ses leaders, dont : Issa Kaou N’Djim, Clément Dembélé, Adama Ben Diarra et l’imam Oumarou Diarra. Ils ont été interpellés à la fin de la première journée des émeutes à Bamako.
Ainsi, c’est au terme d’une réunion du Comité de crise du M5-RFP tenue samedi 11 juillet dernier au siège du Chef de file de l’opposition à Badalabougou Sema-Gexco que des agents commandés par un certain Doucouré y ont fait irruption et violenté des responsables du Mouvement qui attendaient de signer une Déclaration validée par ladite réunion
Au cours de leur opération, lesdits agents, après avoir tenu à jouer et récupérer tous les téléphones des participants, ont identifié et amené Choguel Kokala Maïga et Me Mountaga Tall.
À l’en croire : « malgré sa farouche opposition à quitter ses camarades au Camp I de la Gendarmerie, Me Mountaga Tall s’est dit depuis 16 heures être sous interrogatoire » a finalement été relâché.
« J’ai assumé les 10 Commandements de la désobéissance civile et mon rôle et ma place au M5-RFP » pendant l’audition, a martelé Me Mountaga Tall dans un message.
Aussi, dans la matinée du même samedi, le siège de la CMAS a été attaqué et saccagé par les forces de la FORSAT.
Par ce fait, le M5-RFP prend l’opinion nationale et la communauté internationale à témoin que le régime IBK répond aux revendications justes et pacifiques par la brutalité gratuite avec son lot de morts, de blessés et d’arrestations arbitraires, de saccages des lieux…
Ensuite, les éléments des forces spéciales de la police ont tenté durant des heures de s’approcher du domicile de l’imam Mahmoud Dicko le samedi. Malgré les tirs à balles réelles, les partisans du leader moral du M5RFP ont farouchement résisté qu’il soit arrêté.
Il est à rappeler que la FORSAT, a été créée pour lutter contre les groupes terroristes d’Amadou Kouffa et d’lyad Ag Agaly, une force de défense qui s’est finalement transformée pour tuer et terroriser les populations de Bamako réclamant son honneur et sa dignité.

À suivre…
Aïssétou Cissé

LE COMBAT

MaliwebSociété
Si le Président IBK avait écouté son Peuple, nous n’en serons pas là : « bon nombre de Maliens ont faim et soif, sont malades, vivent dans la plus grande précarité, avec un système éducatif lamentable et son lot de chômeurs ; dans une culture de la médiocrité, où...