Ce vendredi 23 août 2019 la population de Bandiagara est sortie en masse pour s’opposer au désarment des milices d’autodéfense sans une autre alternative de sécurisation.

Depuis quelques temps les groupes d’autodéfense du centre du Mali sont encours d’être désarmés dans le cadre du DDR mais aussi hors de celui-ci. C’est contre ce dernier que ce vendredi un jeune de la ville de Bandiagara aurait commencé, tout seul, à exprimer son ras-le-bol contre les autorités nationales. Car selon lui, elles sont entrain de prendre les armes de ceux qui protègent les villageois, en les laissant à la merci des criminels. Sur son chemin, il aurait été rejoint par la section locale de CAJPD et les autorités de la ville.

Tous ces manifestants ont demandé à l’État de prendre ses responsabilités en stoppant les désarmements hors DDR et de faire tout pour sécuriser les zones où les milices d’autodéfense ont été désarmées.

Il faut dire que depuis quelques semaines la région de Mopti, plus précisément le pays dogon est victime d’attaques de terroristes et de voleurs de bétails et le premier rempart contre ses malfrats demeure les autodéfenses. On peut donc comprendre la réaction de la population.

 

Saïdou Guindo (Stagiaire)

Malijet

MaliwebSociété
Ce vendredi 23 août 2019 la population de Bandiagara est sortie en masse pour s’opposer au désarment des milices d’autodéfense sans une autre alternative de sécurisation. Depuis quelques temps les groupes d’autodéfense du centre du Mali sont encours d’être désarmés dans le cadre du DDR mais aussi hors de celui-ci....