Elles ont offert au Centre d’accueil et de placement familial un don de médicaments d’une valeur de plus d’un million de Fcfa

nyesigiso microfinance caisse epargne credit banque

Par respect à une tradition qu’elle a instituée, il y a quelques années, la direction générale des caisses « Gnéssiguisso » a fait un don de médicaments aux enfants du Centre d’accueil et de placement familial (CAPF) de Bamako Coura. Cette donation qui s’inscrit dans le cadre du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, intervient dans la deuxième semaine intitulée : « Semaine de la femme et de l’enfant ». Celle-ci se déroulera du 08 au 14 de ce mois.

Ces dons ont été réceptionnés lundi à l’occasion d’une cérémonie présidée par  le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille,  Mme Traoré Oumou Touré. C’était dans l’enceinte du Centre, en présence de la marraine de la semaine, Mme Samassekou Badji Touré, présidente de l’Association d’aide aux indigents, du directeur général des caisses « Gnéssiguisso » Modibo Coulibaly et la directrice du CAPF, Mme Bouaré Fatoumata Koné.

La directrice du Centre dans ses mots de bienvenue dira que sa structure abrite  aujourd’hui 261 enfants dont 131 garçons et 130 filles. Parmi ceux-ci, nous  déplorons le cas de 46 qui sont en situation d’handicaps plus ou moins lourds. Mme Bouaré Fatoumata Koné a également évoqué les difficultés qui émaillent aujourd’hui le fonctionnement du CAPF. Il s’agit, entre autres de l’insuffisance du personnel d’encadrement, le manque de qualification,  la non prise en charge de leurs salaires par l’Etat, l’augmentation du volume de travail du personnel et l’insuffisance du budget alloué à l’Etat.

« La femme et l’enfants étant la couche la plus vulnérable d’une famille nous faisons en sorte, mon très cher époux El Hadj Aboubacar Sadio Samassékou et moi, d’aider au mieux les indigents, handicapés, enfants orphelins et déshérités, pour leur apporter le minimum de tranquillité et d’équilibre,  physiquement, moralement, matériellement et financièrement ». La marraine s’est dit très heureuse de contribuer au bonheur de son prochain.

L’heureux donateur du jour se dit aussi  très ému, chaque fois qu’il franchit les portes de la pouponnière. Refusant d’être seulement une entreprise qui génère des bénéfices, les caisses « Gnéssiguisso » ont  compris qu’il faut aussi apporter de l’aide là où il y a le besoin. C’est pourquoi, depuis 5ans, elles accompagnent le Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion. Par ce geste, dira Modibo Coulibaly, « nous voulons contribuer à donner la chance à d’autres enfants d’être accueillis dans ce Centre ».

Après avoir remercié sincèrement le donateur, Mme le ministre fera savoir que la santé de ses enfants est fragile du fait de leur séparation brusque de leurs parents biologiques. Aussi, ils ont été abandonnés. C’est pourquoi, ces enfants deviennent grands consommateurs de médicaments.

Diakalia M Dembélé

MaliwebSociété
Elles ont offert au Centre d’accueil et de placement familial un don de médicaments d’une valeur de plus d’un million de Fcfa Par respect à une tradition qu’elle a instituée, il y a quelques années, la direction générale des caisses « Gnéssiguisso » a fait un don de médicaments aux enfants du...