La Réforme du Secteur de la Sécurité est un élément essentiel du retour durable de la paix et de la stabilité au Mali. Celle-ci touche de nombreux aspects, allant de la révision des textes de loi à la sensibilisation des citoyens, en passant par le renforcement des capacités des forces de sécurité.

Il en est d’ailleurs ainsi en ce qui concerne la lutte contre le braconnage transfrontalier et la protection des espèces animales et végétales. Dans ce domaine, la MINUSMA a apporté un appui de taille en mettant à la disposition des gardes forestiers du Mali, un avion ULM (ultra léger motorisé). Un ULM ? Pour quoi faire ?

Un ULM est un avion facilement manœuvrable. Il a la capacité de voler à 10 000 pieds, soit à 3 000 mètres d’altitude, pendant cinq à six heures, à une vitesse de croisière de 120 km par heure. Il peut ralentir et descendre pour mieux repérer sa cible et remonter en piqué.

Six officiers de l’Armée de l’Air ont été formés en pilotage et en maintenance de cet avion et ont reçu des certificats de fin de formation, témoignant ainsi la volonté de la partie nationale de s’approprier cet important équipement. L’arrivée de cet avion devrait permettre aux brigades mixtes d’anti-braconnage de mener des opérations régulières de suivi des éléphants, de leurs habitats et de leurs mouvements, étant donné que ces éléphants sont une partie du patrimoine non seulement national mais aussi mondial.

 

Source: lechallenger

MaliwebSociétéminusma
La Réforme du Secteur de la Sécurité est un élément essentiel du retour durable de la paix et de la stabilité au Mali. Celle-ci touche de nombreux aspects, allant de la révision des textes de loi à la sensibilisation des citoyens, en passant par le renforcement des capacités des...