L’Agence de communication BulaCom, en partenariat avec le RECOTRADE, a initié un téléthon de collecte de fonds dénommé ‘’Walegnoumadon’’ pour réhabiliter les anciennes gloires de la musique malienne. Le lancement officiel a eu lieu, le samedi dernier, à la Pyramide du souvenir sous la présidence du chef de cabinet du ministère de la Culture, Almamy Ibrahim KOURECKI.

C’était en présence du président de Bulacom, Banthine KOUROUMA ; du président du RECOTRADE, Moctar KONE ; de Kandia KOUYATE, de Mariam BAGAYOKO…

Le président du RECOTRADE a salué cette initiative qui selon lui permettra de rendre hommage aux anciennes gloires de la musique et de leur venir en aide. Pour lui, cette initiative permettra de réhabiliter les anciens de la musique dont beaucoup sont aujourd’hui dans l’oubliette.

Le président de Bulacom a affirmé que les ambassadeurs de la culture et porte-étendard de notre pays méritent une reconnaissance digne de ce nom. Selon lui, c’est dans cet esprit que son Agence de Communication et le RECOTRADE ont initié le téléthon ‘’ Walégnoumandon’’. Il a informé que la nuit de collecte de fonds en faveur des célébrités de la musique malienne des années 1960 à 1980 est prévue pour le 22 septembre prochain.

M. KOUROUMA a soutenu que les artistes sont les défenseurs et les porte-paroles de la société et ont le devoir et l’obligation morale de mettre leur savoir-faire au service de leur société. ‘’Depuis plusieurs décennies, une pléiade d’artistes maliens dont les noms sont inscrits dans les annales de la culture ont fait preuve de patriotisme en défendant les intérêts de leur patrie menacée. Organiser un téléthon, c’est un travail de longue haleine. Ce sont des mois de réflexion, d’échanges avec le souci permanent d’atteindre les résultats escomptés », a noté le président de Bulacom.

Il a déclaré que la voix de ces artistes, qui a fait chavirer et bercer les cœurs, a été une thérapie pour guérir les Maliens de leurs chagrins, de leurs soucis et un catalyseur pour inciter à l’action.

‘’Il s’agit pour nous de tirer la sonnette d’alarme en attirant l’attention des pouvoirs publics, des mécènes, des partenaires techniques et financiers, des bonnes volontés, des sponsors, des fondations, des sociétés caritatives et philanthropiques sur la situation malencontreuse que vivent nos artistes », a justifié Banthine KOUROUMA.

Selon lui, à travers ce téléthon leur vœu le plus ardent est de réhabiliter ces mémoires vivantes, ces encyclopédies vivantes, ces monuments, ces icones de la musiques du Mali d’antan. Il a ajouté qu’une autre mission non moins importante est de créer une base de données (Press’book, catalogues, anthologie, audiothèques bandothèques…) des musiciens hors pairs de cette période. L’objectif étant qu’ils soient proclamés trésor humain vivant (THV).

A son tour, le chef de cabinet du ministère de la Culture, Almamy Ibrahim KOURECHI, en répondant à ceux qui soutiennent que le Mali a oublié ceux qui ont fait rayonner sa culture, a rappelé les lieux publics qui portent les noms des artistes et les nombreuses décorations. Il a déclaré que tout ne peut pas se résumer à l’argent en soutenant que le plus important c’est d’immortaliser ces anciennes gloires.

«On n’a dit, un trophée, une décoration, une salle, ça ne nourrit pas son homme. Pour les artistes, nous avons adopté la loi sur le droit d’auteur. C’est ce qui permet à un artiste de pouvoir vivre de son œuvre. C’est le rôle de l’Etat de mettre en place une règlementation et c’est à nous maliens d’alimenter cette cagnotte », a lancé Almamy Ibrahim KOURECHI.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin

MaliwebSociété
L’Agence de communication BulaCom, en partenariat avec le RECOTRADE, a initié un téléthon de collecte de fonds dénommé ‘’Walegnoumadon’’ pour réhabiliter les anciennes gloires de la musique malienne. Le lancement officiel a eu lieu, le samedi dernier, à la Pyramide du souvenir sous la présidence du chef de cabinet...