Un sit-in des femmes du collectif des Amazones du Mali a été violemment dispersé vendredi matin par la police devant l’Assemblée nationale, a constaté APA.

Ces femmes entendaient exprimer leur colère face à la recrudescence de violences faites aux femmes dans le pays.

Pour l’occasion les dizaines de femmes étaient habillés de tee-shirts noirs sur lesquelles on pouvait lire ‘’non aux violences faites aux femmes,’’ notamment.

Chassées de l’hémicycle, ces femmes ont mis le cap sur la Maison de la presse où elles ont trouvé également des forces de sécurités en équipement anti-émeute.

« Nous étions allées à l’Assemblée pour exiger le vote rapide du projet de loi portant répression des violences faites aux femmes. Nous les femmes, chaque fois nous sommes battues par nos maris. Il faut que cela cesse. Et que dire de la police qui nous empêche de marcher aujourd’hui. Ils nous ont gazées et on même battu certaines d’entre nous. On se croit dans une dictature..,’’ a déclaré Diakité Kadidia Fofana, la présidente du collectif des Amazones du Mali.

Les violences faites aux femmes sont récurrentes au Mali. Le dernier épisode en date du phénomène remonte à fin décembre quand Fanta Sékou Fofana, standardiste à la présidence de la République, a été battue à mort par son mari.

AD/od/APA

SourceApanews

MaliwebSociété
Un sit-in des femmes du collectif des Amazones du Mali a été violemment dispersé vendredi matin par la police devant l’Assemblée nationale, a constaté APA. Ces femmes entendaient exprimer leur colère face à la recrudescence de violences faites aux femmes dans le pays. Pour l’occasion les dizaines de femmes étaient habillés...