avez-vous pourquoi nos maisons sont d’une très grande propreté, contrairement à nos rues ?

La cause en est que nous avons le sentiment de posséder nos maisons, mais nous donnons l’impression que notre patrie ne nous appartient pas.

Deux raisons à cela.


La première est que nous confondons le concept de gouvernement et celui de patrie et nous n’en faisons qu’un, ce qui est catastrophique.

Le gouvernement est une direction politique pendant une période très courte de la vie de la patrie et aucun gouvernement n’est éternel.

La patrie, quant à elle, est l’histoire, la géographie et la terre où sont ensevelis nos ancêtres ainsi que les arbres irrigués par leur sueur.

La patrie c’est la pensée, les écrits, les usages et les traditions.

Chacun peut donc haïr le gouvernement, mais nul n’a le droit de haïr la patrie.

Le pire c’est que nous pensons nous venger du gouvernement quand nous détruisons la patrie. Comme si la patrie appartenait au gouvernement et non pas à nous.

Quelle relation y a-t-il entre le gouvernement et la rue où nous marchons, l’université où étudient nos enfants et l’hôpital où sont soignés nos proches ?
Ces biens ne sont pas la propriété de ceux qui les gèrent mais de ceux qui les utilisent.

En réalité, nous nous vengeons de la patrie et non du gouvernement.

Si nous aimions effectivement la patrie, nous sanctionnerions d’une toute autre façon le gouvernement.

La deuxième est que la culture de la propriété collective est tellement inexistante chez nous que nous donnons l’impression de souffrir d’une certaine forme de schizophrénie.

Le père qui demande à son fils de respecter la discipline à la maison est celui là même qui refuse de respecter la file d’attente. La mère qui n’accepte pas que sa fille s’absente du cours est celle là même qui ne respecte pas les horaires de travail.

En résumé
Que nous le voulions ou non, le gouvernement n’est pas la patrie. Nos problèmes avec le gouvernement ne seront pas résolus en détruisant le pays.

Le peuple qui se venge de sa patrie à cause d’un mauvais gouvernement n’en mérite pas un meilleur.

Notre développement ne se mesure pas à la propreté de notre jardin mais à la propreté du jardin public après notre passage.

En y réfléchissant, on dirait que nous sommes nos propres ennemis et qu’aucun ne porte autant préjudice à notre patrie que nous mêmes.

À nous de partager par amour de la patrie et quel que soit notre sentiment pour le gouvernement.

D’après Karim Rahal…

MaliwebSociété
avez-vous pourquoi nos maisons sont d'une très grande propreté, contrairement à nos rues ? La cause en est que nous avons le sentiment de posséder nos maisons, mais nous donnons l'impression que notre patrie ne nous appartient pas. Deux raisons à cela. La première est que nous confondons le concept de gouvernement...