Avec 11 accords plus 1 accord partiel sur les 12 points de revendication,  on ne saurait mieux dire.

Suite au dépôt d’un préavis de grève de 5 jours, le gouvernement du Mali a engagé les négociations avec l’UNTM. L’examen des revendications de la centrale syndicale a abouti à la signature d’un procès-verbal de conciliation le mardi 29 Janvier. Sur les 12 revendications, les trois parties impliquées dans les pourparlers ont trouvé un accord sur 11 points et un accord partiel sur une doléance. Ce résultat issu de plusieurs jours de négociations au ministère du Travail et de la Fonction publique a convaincu la direction de l’UNTM de lever son mot d’ordre de grève initialement prévu du 11 au 15 février 2019.

Le gouvernement s’est engagé à augmenter la grille indiciaire dans la fonction publique en deux temps en 2019 et 2021. Il a aussi donné son accord pour un prélèvement de 3 ans par catégorie des âges de départ à la retraite, accord assorti d’application immédiate. Ce qui veut dire que les travailleurs en activité n’iront pas à la retraite le 31 décembre prochain.

Toutefois, l’accord donne la possibilité aux agents qui le souhaitent, de faire  valoir leur droit à la retraite à partir des âges en vigueur. Les agents de la catégorie A du secteur privée peuvent prolonger leur départ à la retraite jusqu’à 62 ans contre 60 pour les catégories B, C, D, E.

Sur la vie chère, le gouvernement a pris l’engagement de réduire le prix du riz au plus tard fin mars 2019, maitriser les coûts de l’électricité, développer les énergies renouvelables, développer les productions et les tranches d’électricité. Les violations de liberté syndicale seront traitées par le gouvernement dans le bref délai.

Bintou  Diarra

Le Challenger

MaliwebSociété
Avec 11 accords plus 1 accord partiel sur les 12 points de revendication,  on ne saurait mieux dire. Suite au dépôt d’un préavis de grève de 5 jours, le gouvernement du Mali a engagé les négociations avec l’UNTM. L’examen des revendications de la centrale syndicale a abouti à la signature...