La commercialisation du « zaban » a commencé à Yorosso. La cueillette et la collecte du zaban ainsi que son emballage dans des sacs sont en cours dans plusieurs villages du cercle. Le sac est cédé entre 500 et 600 FCFA aux collecteurs.

Le fruit est transporté dans des pays voisins, faute d’unités de transformation dans la région. Les habitants déplorent aussi la cueillette des fruits non mûrs. Ils invitent les autorités à prendre des mesures contre cette pratique.

Source: Studio Tamani

MaliwebSociétéSociété malienne
La commercialisation du « zaban » a commencé à Yorosso. La cueillette et la collecte du zaban ainsi que son emballage dans des sacs sont en cours dans plusieurs villages du cercle. Le sac est cédé entre 500 et 600 FCFA aux collecteurs. Le fruit est transporté dans des pays voisins, faute...