Adama Diarra Traoré s’est servi du Mali, pour pouvoir réussir sa première convocation avec l’Espagne contre Malte et Roumanie, dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020. Ce n’est pas nouveau, car cette situation est à l’image de Ngolo Kanté avec la France en 2016. Pourtant le joueur avait donné son accord de principe de rejoindre très bientôt les Aigles du Mali.

C’est malheureux pour ce garçon, qui regrettera après tout ce choix irréfléchi de continuer à vouloir jouer à tout prix pour l’Espagne. Pis, il arrive dans cette sélection espagnole comme un «bouche-trou», à l’instar d’Alassane Plea avec la France. On se pose encore la question, si ces garçons ont vraiment conscients de la responsabilité d’une parole donnée ? Et s’ils ont vraiment des conseillers dignes de ce nom ?

Ils ne sont jamais convoqués dans la liste initiale, mais s’entêtent à vouloir toujours jouer avec ces nations européennes, qui n’ont aucune considération pour eux, en dehors du football. Même avec les Espoirs Espagnols, Adama Diarra Traoré ne jouait pas, mais il rêve toujours debout… La chute du garçon pourrait lui être fatale, car l’Espagne cherche tout simplement à le bloquer sans état d’âme. Pour l’heure, Adama Diarra Traoré, ne s’est pas encore exprimé et comme dit l’adage «qui ne dit mot, consent».

Bréhima DIAKITÉ

Reference14spor

MaliwebSports
Adama Diarra Traoré s’est servi du Mali, pour pouvoir réussir sa première convocation avec l’Espagne contre Malte et Roumanie, dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020. Ce n’est pas nouveau, car cette situation est à l’image de Ngolo Kanté avec la France en 2016. Pourtant le joueur avait...