L’affaire qui oppose la fédération malienne de football et l’ancien sélectionneur des Aigles du Mali, Patrice Cartéron pour avoir volontairement résilié son contrat de deux ans est en passe de trouver un dénouement heureux suite à la demande de ce dernier une solution à l’amiable.

Patrice Carteron ancien selectioneur mali

En effet Patrice Cartéron dont le contrat courait jusqu’en juin 2014, avait résilié volontairement mis fin à sa fonction de sélectionneur des Aigles en allant signer avec le Tout Puissant Mazembé de la RD Congo. Ce qui avait suscité autant de commentaires et d’incompréhensions au sein du public sportif malien. Certaines mauvaises langues sont allées jusqu’à dire que Cartéron avait été  cédé au richissime homme d’affaires, Moise Katoumbi  par Hammadoun Kolado Cissé et Moussa Konaté respectivement président et 1er vice-président d’alors de la fédération. Cela se comprenait aisément parce que ce duo d’alors avait réalisé des performances énormes ces quatre dernières années. Mais c’est que l’actuel bureau fédéral dirigé par Baba Diarra refuse de dire aux maliens, c’est que son prédécesseur à savoir M. Cissé avait introduit une plainte auprès de la FIFA depuis le 26 Mai 2013. Dans cette correspondance il avait été demandé 200. Millions FCFA au titre des dommages et intérêts et surtout du préjudice. C’est ainsi que le 28 Mai 2013, Patrice Cartéron a reçu la correspondance de la FIFA lui notifiant de la saisine du Mali. Aussitôt son avocat a réagit en envoyant une lettre où il demande au nom de son client une solution à l’amiable. Mais Le renouvellement du bureau fédéral est passé par là et l’administration étant une continuité, l’actuel bureau devrait suivre le reste  de la procédure.

Une volonté manifeste de nuire à tout prix à l’ancien bureau fédéral 

Ainsi lors de l’assemblée générale élective tenue à Mopti les 7 et 8 Octobre 2013, Moussa Konaté a été interpellé sur le cas Patrice Cartéron par le président de la ligue de Kidal,  Seydou Ag Abéta et le président des Onze créateurs, Sékou Maciré Sylla. Après explication détaillée, Moussa fut chaudement applaudi par tous les délégués à commencer par Baba Diarra. En plus lors de la passation de service entre les deux présidents, la question a été abordée dans le point 4. Mais la volonté de nuire à tout prix, la haine viscérale ont continué à animer le président de la fédération. En effet l’assermenté Baba Diarra pousse l’outrecuidance jusqu’à dire que tous les contours liés au cas Patrice Cartéron lui ont été cachés. Et depuis on assiste à des communiqués contradictoires et éhontés en faisant croire que Patrice réclame 30 millions de FCFA à Kola et à Moussa comme si ce sont ces deux personnes qui payent son salaire. Comme cela ne suffit, un autre communiqué fantaisiste et mensonger annonce que Patrice renonce à ses 30 millions de FCFA  alors qu’on lui réclame 200 millions de FCFA. Mais en réalité cet entraineur traitre avait réclamé 29 millions et voyant les 200 millions réclamés par l’ancienne fédération, Patrice a sollicité une solution à l’amiable. Ce qu’il a obtenu de l’actuel bureau fédéral.  Dans nos prochaines parutions, votre journal fera le plaisir de produire toutes les correspondances envoyées à la FIFA ainsi que celles de l’avocat de Patrice Cartéron. En tout cas un débat public doit être organisé à la télévision nationale et le ministre des sports est interpellé car trop de mensonges sont entretenus par l’actuel bureau fédéral.

Hamadi 

Source: Mutation

ADAMASports
L’affaire qui oppose la fédération malienne de football et l’ancien sélectionneur des Aigles du Mali, Patrice Cartéron pour avoir volontairement résilié son contrat de deux ans est en passe de trouver un dénouement heureux suite à la demande de ce dernier une solution à l’amiable. En effet Patrice Cartéron dont...