Le ministre des Sports, Me Jean Claude Sidibé, a présidé, le samedi 2 février dernier, à l’Hôtel Millennuim, sis à l’ACI 2000, l’ouverture des travaux de l’Assemblée générale ordinaire de la Zone II de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA). C’était en présence du président de la zone II, Habib Sissoko, non moins président du Comité national olympique du Mali, et de l’ensemble des délégués des pays membres.

Le projet d’ordre du jour portait, entre autres, sur : l’examen du rapport d’activités et financier de 2017à 2018 ; l’évaluation du chemin parcouru et les perspectives de 2019 et de 2020.

Dans son discours, le président Habib Sissoko, a indiqué que cette session clôt une période et ouvre une autre encore plus passionnante et plus exaltante, compte tenu des défis à relever.

Selon lui, la zone II, en dépit des insuffisances à combler, a des acquis en termes de fonctionnement des structures et de réalisation d’activités. Ces acquis sont salués par les instances de l’ACNOA, a-t-il glorifié, avant d’ajouter que dans la perspective d’opérer des choix objectifs, la nouvelle période nous enjoint d’examiner nos actions futures à la lumière des capacités réelles de notre organisation et des engagements fermes que nos CNO peuvent réaliser. Cela sauvegarderait la crédibilité de notre organisation, a indiqué Habib Sissoko. La nouvelle période nous enjoint également de nous pencher sur les programmes de 2019-2010 pour évaluer leur faisabilité en termes d’organisation et de participation, a-t-il poursuivi.

Selon le président de la zone II, la vision « Un projet-un pays pour les deux prochaines années », participe de la logique de partage des responsabilités et de sacrifices. La réalisation de cette vision aura l’avantage de faire rayonner notre zone auprès de nos pays respectifs et des autorités politiques a souligné le président de la zone II.

Pour garantir ce projet, l’adoption des programmes doit se faire en fonction de l’intérêt des pays, avec en toile de fond les moyens de mise en œuvre. Dans cette vue, la collaboration étroite de nos CNO avec les instances sportives nationales et les départements en charge des sports doit être constamment recherchée a t-il souligné.

Enfin, il se dit persuadé qu’en mettant ensemble nos énergies et avec la volonté de nos CNO, nous ferons de notre zone un pôle lumineux du Mouvement olympique africain. Que cette Assemblée ait une seule âme pour atteindre cet objectif, a-t-il souhaité.

Pour sa part, le ministre des Sports, se dit convaincu que l’examen du rapport d’activités et financier permettra d’apporter des solutions appropriées pouvant assurer des lendemains encore meilleurs pour l’ACNOA.

A.M. Touré

Source: Le 22 Septembre

MaliwebSports
Le ministre des Sports, Me Jean Claude Sidibé, a présidé, le samedi 2 février dernier, à l’Hôtel Millennuim, sis à l’ACI 2000, l’ouverture des travaux de l’Assemblée générale ordinaire de la Zone II de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA). C’était en présence du président de la zone...