L’entraîneur sénégalais Aliou Cissé a déclaré que le football international – et la Coupe d’Afrique des Nations en particulier – ne devrait jamais jouer les seconds rôles par rapport aux engagements du club et a “mis au défi” Napoli de ne pas acheter de joueurs africains.

Les commentaires du joueur de 46 ans interviennent après que le propriétaire et président de Naples, Aurelio de Laurentiis, a déclaré que le club italien éviterait de recruter d’autres joueurs africains à moins qu’ils n’acceptent de ne pas participer au tournoi biennal.

“Un joueur de football peut jouer pour 12 équipes, par exemple, mais n’aura qu’une seule équipe nationale”, déclare Cissé à BBC Sport Africa.

“Les clubs ne seront jamais au-dessus de notre drapeau et de nos équipes nationales. Et chaque Sénégalais qui joue en Europe, où qu’il soit, s’il est compétent je l’appellerai pour défendre les couleurs de la nation.

“J’ai beaucoup de respect pour (De Laurentiis) mais je les mets au défi d’essayer de ne pas recruter de joueurs africains.”

Le calendrier de la Coupe des Nations – traditionnellement disputée en janvier et février – a entraîné des disputes à répétition avec des clubs européens contraints de libérer des joueurs en milieu de saison.

Napoli a perdu le défenseur Kalidou Koulibaly – qui a été capitaine du Sénégal pour triompher lors de la Coupe des Nations 2021 organisée cette année au Cameroun – et le milieu de terrain André-Frank Zambo Anguissa, convoqués pour le tournoi la saison dernière et la paire a raté six matchs de club.

“Des propos inacceptables”

La Confédération africaine de football (Caf), l’instance dirigeante du continent, s’est dite “consternée” par les “propos irresponsables et inacceptables” tenus par De Laurentiis, et a appelé son homologue européen de l’UEFA à ouvrir une enquête disciplinaire contre l’homme de 73 ans.

”Devons-nous supposer que (De Laurentiis) va inclure des conditions restrictives similaires aux joueurs d’Amérique du Sud, d’Asie et d’autres confédérations leur interdisant de jouer dans leurs compétitions continentales ?”, s’interroge le communiqué de la Caf.

Koulibaly a passé huit ans à Naples avant de rejoindre Chelsea le mois dernier et a répondu aux commentaires de De Laurentiis en disant qu’il est important de “respecter tout le monde”.

“S’il pense que l’équipe peut jouer sans joueurs africains, c’est à lui de décider”, a déclaré le défenseur central. “Mais je pense que tout le monde n’a pas la même idée que lui dans le club, car je connais leurs supporters et ils ne pensent pas comme ça.”

“Évidemment, les clubs ont peur de la Coupe des Nations, mais c’est important pour notre pays et pour notre continent”, a ajouté l’entraîneur Cissé.

“Le président de Naples est un personnage important. Je l’ai rencontré une fois et rien qu’à sa poignée de main, on pouvait dire que c’est un homme sérieux et honnête.”

Cissé veut une “bonne collaboration” avec les clubs

De Laurentiis a déclaré qu’il ne signerait des joueurs africains à l’avenir que s’ils signaient une renonciation indiquant qu’ils ne participeraient pas à la Coupe d’Afrique des Nations – la prochaine étant prévue début 2024 en Côte d’Ivoire.

Cissé est en charge du Sénégal depuis 2015, menant les Lions de la Téranga à des qualifications consécutives pour la Coupe du monde et un premier titre continental.

Mais l’ancien joueur du Paris Saint-Germain pense que les pays africains sont pointés du doigt par les clubs européens lorsque leurs joueurs sont appelés pour des matchs internationaux.

“Pourquoi le débat n’existerait-il que lorsqu’il s’agit de joueurs africains ?” ajoute Cissé.

“Quand un Brésilien a besoin de sa fédération, il n’y a pas de débat. Et pourtant, nous sommes à cinq heures de l’Europe. En Amérique du Sud, ils sont à 17-18 heures de l’Europe – mais il n’y a pas de débat.

“Les clubs devraient discuter et partager des idées avec ces joueurs pour trouver la meilleure solution pour aider à la fois les équipes nationales et les clubs.

“Nous ne combattons pas les clubs. J’ai passé sept ans ici, j’ai toujours essayé d’avoir une bonne collaboration avec les clubs.”

Cissé dit avoir reçu une attitude négative envers la Coupe des Nations lorsqu’il s’est rendu dans un club européen pour convaincre un joueur de représenter le Sénégal.

“J’ai rencontré l’entraîneur et le directeur sportif, puis ils m’ont dit, gentiment, extrêmement poliment : ‘Votre compétition est excellente, mais pour être honnête, nous nous en fichons. Ce qui nous intéresse, c’est d’avoir ce garçon à la fin de la saison parce qu’il représente 25 millions d’euros pour jouer la Ligue des champions”, déclare-t-il.

“Je peux comprendre, je ne suis pas du tout choqué. Mais ils peuvent comprendre que lorsque la nation est dans son droit, nous sommes autorisés à appeler nos joueurs.

“Ils peuvent croire ce qu’ils veulent mais ils devraient nous laisser organiser les choses comme nous le voulons.”

Source : BBC Afrique