A l’approche de l’assemblée générale élective du Comité olympique, les présidents des fédérations sportives viennent de faire taire aux rumeurs et aux déclarations non fondées, en réitérant leur confiance au président sortant, Habib Sissoko.

C’était à la faveur d’une traditionnelle présentation des vœux de toutes les fédérations organisée le mercredi dernier au siège du comité. Le porte-parole des présidents de fédérations, M. Adama Mariko, a, dans son discours, clairement signifié que les fédérations soutiennent le bureau de Habib Sissoko.

A en croire les fédérations membres du Comité Olympique, par la voix de leur porte-parole, les rumeurs et dénigrements ne gèrent jamais leur faitière qui est le Comité Olympique.   Devant des témoins, ils ont reconnu les efforts fourni par le bureau et son président Habib Sissoko, allant dans le sens du développement du sport de manière générale et au respect du code du mouvement Olympique en particulier. Une raison  pour eux de soutenir le Président Habib et son bureau.

Quant au président Habib Sisssoko, il était heureux de voir tous ces présidents et ou représentants des fédérations à ses côtés. Il a remercié les fédérations pour cette belle initiative et surtout les messages qu’elles ont apportés. Il juge responsable ses vœux et messages de la part des fédérations. Après avoir félicité et remercié, à son tour, les initiateurs de cette cérémonie, M. Habib Sissoko a tenu rappeler les bons rapports du Comité avec le gouvernement Malien. Surtout les efforts que les premiers responsables du pays jouent dans le cadre de la stabilité et la cohésion qui fait la force du mouvement Olympique.

Pour le Président du Comité Olympique, l’Etat joue un grand rôle pour le sport malien. Il a rappelé le document de projet de loi du sport présenté par le ministère des sports et adopté récemment  par le gouvernement malien. Ça été une occasion pour lui aussi de rappeler les uns et aux autres à la retenue, mais surtout au respect des statuts et règlements des différentes fédérations, y compris le Comité Olympique. Pour lui, cela permettra  à tous d’éviter les erreurs liées aux méconnaissances des articles.  « Ce sont les fédérations qui élisent le Comité Olympique, ce sont également les mêmes fédérations qui peuvent le destituer. Cela veut dire que d’autres personnes ne peuvent s’impliquer », a conclu Habib Sissoko.

Parlant de convocation de l’assemblée générale quadriennale, Mr Samboura a été clair. Dans ses propos, le Comité Olympique n’a jamais violé les statuts depuis l’arrivée de Habib à la tête du bureau.

Aux dires de monsieur Samboura, le bureau et son président sont dans le délai pour convoquer l’assemblée générale du Comité Olympique.  Car les statuts et le règlement le stipule, le président a le temps jusqu’au 31 décembre pour convoquer et définir le lieu où se tiendra l’assemblée du Comité.

Selon lui, le Comité organise chaque année une assemblée pour présenter ses rapports. Une manière pour dire que le bureau est prêt pour faire cette assemblée générale que tout le monde attend. Le CIO même aurait envoyé une correspondance pour dire qu’il suit de près le dossier et que les choses marchent toujours dans le plus grand respect du mouvement Olympique.

A la date d’aujourd’hui, le Comité Olympique joue son rôle souhaité par tous et le Président Habib a le soutien total des fédérations membres.

Sery Diarra

Source : La Priorité

MaliwebSports
A l’approche de l’assemblée générale élective du Comité olympique, les présidents des fédérations sportives viennent de faire taire aux rumeurs et aux déclarations non fondées, en réitérant leur confiance au président sortant, Habib Sissoko. C’était à la faveur d’une traditionnelle présentation des vœux de toutes les fédérations organisée le mercredi...