L’Assemblée générale quadriennale du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOS) a été tenue, le 8 août 2020. C’était l’occasion pour le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Amadou Diarra Yalcouyé, de saluer Habib Sissoko et ses éléments pour le résultat obtenu. 

 D’entrée de jeu, le secrétaire général du ministère des Sports, Amadou Diarra Yalcouyé a salué toutes les Fédérations nationales sportives, membres de cette Assemblée générale, pour leur mobilisation et leur engagement.  « Vous devrez savoir que votre rôle est déterminant et que le Mouvement sportif national attend de vous une Assemblée générale élective festive », a déclaré M. Yalcouyé. Le Ségal du ministère de la Jeunesse et des Sports qui a profité de l’occasion pour rendre hommage au président du CNOS, Habib Sissoko.« Monsieur le Président, le Département a pu noter également que, sous votre houlette, le Mali a été au cours de ces dernières années une plaque tournante des organisations olympiques et sportives. La tenue de l’Assemblée générale ordinaire de la Zone II de l’Association des Comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA) en février 2019 dont vous êtes le Président de la Zone II, l’organisation de la 5e session des Académies nationales olympiques d’Afrique et la tenue de l’Assemblée évaluative de l’Association des Académies nationales olympiques d’Afrique (AANOA), tenues en mars 2020, pour ne citer que celles-ci, illustrent bien le rôle de leadership africain que vous jouez sur la scène africaine », a-t-il rendu hommage à Habib Sissoko.

Selon Amadou Diarra Yalcouyé, le bilan du Comité exécutif du Comité national olympique est fort élogieux. « Aujourd’hui, à l’heure du bilan, vos mandants, avec assurance, nous font écho que cet engagement a été honoré et que l’objectif a été atteint », a-t-il laissé étendre.

A en croire le Ségal du département de la Jeunesse et des Sports, la tenue de l’Assemblée générale quadriennale élective ce 8 août 2020 cadre avec la vision du département de faire de la bonne gouvernance et de la transparence, adossées à la compétence, les leviers de la gestion des activités sportives.

Par ailleurs, Amadou Diarra Yalcouyé a exprimé la satisfaction du département des Sports du partenariat fécond qu’il entretient avec le CNOSM dans le cadre de ses missions notamment, l’organisation des jeux olympiques et africains, de financement de la formation des encadreurs et journalistes sportifs.

 

Boureima Guindo

MINISTERE DE LA JEUNESSEET DES SPORTS

=======

REPUBLIQUE DU MALIUn Peuple – Un But – Une Foi

=======

SECRETARIAT GENERAL=======  

                                                                                                                      MESSAGE DE MONSIEUR AMADOU DIARRA YALCOUYE,

SECRETAIRE GENERAL

DU MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

À L’OCCASION DE LA CELEBRATIONDE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE.

  12 AOÛT 2020

 Chers compatriotes ;

Jeunes du Mali ;

A l’instar de la communauté internationale, le Mali célèbre demain, 12 août 2020, la Journée Internationale de la Jeunesse. La Journée Internationale de la Jeunesse a été adoptée, par l’Assemblée Générale des Nations Unies, le 27 novembre 1999 et, depuis 2000, elle est commémorée, chaque année, à travers tous les pays du monde, afin d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les problèmes de la jeunesse et célébrer le potentiel des jeunes en tant que partenaires dans la société.

Elle est une occasion pour les jeunes du monde entier de faire entendre « leur voix » et de participer dans la mise en œuvre des actions initiées en leur faveur. Elle constitue également un moment fort de réflexion, de prise de conscience collective tant par les pouvoirs publics, les partenaires techniques et financiers, par la société toute entière sur le devenir de la jeunesse.

La célébration de la Journée internationale de la Jeunesse dans notre pays est la matérialisation de l’intérêt et de l’engagement indéfectible des plus hautes autorités en faveur de la Jeunesse.

Chers compatriotes ;

Jeunes du Mali,

Cette année, le thème mondial retenu est : « L’engagement des jeunes pour une action mondiale ». A travers ce thème, il s’agit de mettre en évidence la manière dont l’engagement des jeunes au triple niveau local, national et mondial enrichit les institutions et les processus nationaux et internationaux.

De par cette thématique, les Nations-Unies veulent tirer les leçons sur :

« Comment améliorer la représentation et l’engagement des jeunes dans la sphère politique institutionnelle formelle ? »

Selon les Nations-Unies, la confiance des citoyens dansles institutions s’effrite, car le système international de gouvernance traverse actuellement une crise profonde de légitimité et de pertinence. Cette crise est enracinée dans la nécessité de renforcer la capacité du système international à agir de concert et à mettre en œuvre des solutions aux défis et menaces pressants, tels que la Pandémie du COVID 19 et les changements climatiques.

 En effet, l’engagement des jeunes dans les mécanismes politiques formels accroît l’équité des processus politiques et contribue à la mise en place de politiques publiques meilleures et plus durables pouvant contribuer davantage à restaurer la confiance dans les institutions publiques.

Cette vision cadre parfaitement avec la vision de Son Excellence MonsieurIbrahim Boubacar KEÏTA, Président de la RépubliqueChef de l’Etat qui, dans son projet de société : ‘‘Notre Grand Mali Avance’’, a placé les questions de jeunesse au cœur de son second mandat. Elle sous-tend la mise en œuvre de l’axe 3 dudit projet de société: le développement du capital humain et de l’inclusion sociale à travers, entre autres :

  • la création du Conseil Supérieur de la Jeunesse,
  • la mise en place de la Politique Nationale de Citoyenneté et du Civisme  (PNCC),
  • l’opérationnalisation du Service National des Jeunes (SNJ),
  • le renforcement du dispositif du Volontariat National,
  • l’organisation régulière des Vacances Citoyennes et des Rencontres sportives,
  • la relance de l’Education pionnière,
  • les sessions de formation dans les Camps nationaux de Jeunesse,
  • la construction du Palais des Pionniers et le développement des infrastructures de jeunesse par la mise en œuvre du Programme national de Promotion de la Jeunesse (PNPJ).

A ces actions, on peut ajouter les multiples engagements citoyens du Mouvement associatif/jeunes sous la conduite du CNJ-Mali et des grandes associations de jeunesse qui apportent des réponses aux nombreux défis auxquels sont confrontés nos communautés dans divers domaines : la santé, l’éducation, l’environnement et bien d’autres à travers la mobilisation sociale.

 Chers compatriotes ;

Jeunes du Mali,

L’année 2020 reste, au plan mondial, marquée par une crise sanitaire sans précèdent due à la pandémie de la maladie à Coronavirus, nécessitant une mobilisation générale.

En hommage au rôle de premier plan joué par la jeunesse malienne dans la lutte contre la pandémie du coronavirus, nous avons décidé, au plan national, de dédier le présent thème au « Rôle de la Jeunesse malienne dans la riposte contre le COVID 19 ».

A travers ce thème, il s’agit d’abord, de saluer l’engagement sans faille desjeunesdans cette lutte contre le COVID 19 dans tout le Mali, et ensuite de les remobiliser, encore et plus, dans la riposte contre le COVID 19 pour promouvoir les bonnes pratiques de prévention et de protection de nos communautés.

 Dans ce cadre, le Département de la Jeunesse et des Sports, en partenariat avec le CNJ-Mali, l’UNICEF, le FNUAP et les associations de jeuneuse, ont ensemble mis en œuvre un vaste programme de sensibilisation, de communication et de distribution de masques de protection, de kits sur l’ensemble du territoire national.

Les jeunes volontaires mobilisés par le Centre National de Promotion du Volontariat (CNPV) ont également mené des actions remarquables de sensibilisation auprès des populations.

Je voudrais saluer l’esprit de créativité des jeunes, singulièrement l’utilisation des technologies dans le cadre de l’information sur le COVID 19 axée sur les jeunes à travers les startups qui constituent des solutions efficaces dans la lutte contre la pandémie.

Chers compatriotes ;

Jeunes du Mali,

Je voudrais aussi, profiter de cette occasion pour adresser mes sincères remerciements et mes vives félicitations à l’ensemble de la population malienne et en particulier à vous jeunes pour votre mobilisation inconditionnelle face aux multiples défis que traverse notre pays. Mes remerciements s’adressent également à nos partenaires bilatéraux et multilatéraux qui nous accompagnent dans la mise en œuvre de notre politique de développement de la jeunesse.

 Chers compatriotes ;

Jeunes du Mali,

Au regard du contexte particulier de cette année, je vous invite à vous mobiliser autour des activités ci-après :

  • la poursuite des actions en faveur de la consolidation de la paix , du vivre-ensemble et de la cohésion sociale ;
  • la mobilisation dans la lutte contre la maladie à Coronavirus ;
  • la réflexion sur les nouvelles stratégies et politiques de développement de la jeunesse post- crise.

C’est sur ces notes d’espoir que je souhaite une bonne fête aux jeunes du Mali, de l’Afrique et du monde.

  Vive la Journée Internationale de la Jeunesse !

 Vive la jeunesse dans un Mali uni, apaisé et d’espérance !

                      Je vous remercie de votre aimable attention !

 

Source: L’Enquêteur

MaliwebSports
L’Assemblée générale quadriennale du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOS) a été tenue, le 8 août 2020. C’était l’occasion pour le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Amadou Diarra Yalcouyé, de saluer Habib Sissoko et ses éléments pour le résultat obtenu.   D’entrée de jeu,...