La ville de Sélingué a abrité, du 1er au 3 avril, la conférence de basket-ball. Réservée aux cadets, la compétition a regroupé six équipes féminines et autant de formations masculines. Sur le tableau féminin, il y avait le Centre de formation Salamatou Maïga (CFSM) de Kayes, le Centre Mamoutou Kanté (CMK) de Kalaban-Coro, l’Association sportive de basket-ball de Bougouni (ASBB), l’Association sportive de Sélingué, l’Association sportive Ousmane N’Diaye de Ségou (ASON) et le Centre Dourenthié de Bamako (CDB).

Du côté des garçons, les protagonistes avaient pour nom : Sigui de Kayes, Centre Bintou Dembélé (CBD) de Koulikoro, Association sportive de basket-ball de Bougouni (ASBB), Association sportive de Sélingué, Association sportive Ousmane N’Diaye de Ségou (ASON) et Réal de Bamako. Chaque série était composée de deux poules de trois équipes qui se sont affrontées en aller simple (deux rencontres). À l’issue de la phase de poules, le Réal et le CBD, chez les garçons et l’AS Sélingué et le Centre Dourenthié de Bamako du côté des filles ont décroché leur billet pour la finale.

Les deux finales ont donné lieu à de belles empoignades, mais au finish, les favoris ont eu le dernier mot. Ainsi, le Réal s’est imposé 48-41, face au CBD dans la finale des garçons, alors que finale des filles, arbitrée par les jumelles Djénèba et Korotoumou Diakité, a été dominée par le Centre Mamoutou Kané (CMK) face au Centre Dourenthié basket-ball club de Bamako (84-79).

Au chapitre des récompenses, les vainqueurs (Réal, CMK) et les vaincus (CBD, CDB) ont été tous primés, alors que l’hôte de la conférence, s’est adjugé les deux trophées fair-play (garçons et filles). Concernant les récompenses individuelles, le trophée de révélation du tournoi a été décerné, chez les filles, à Louise Koné du CDB, alors que Makan Sissoko du CBD a été sacré sur le tableau masculin.

Le même joueur a remporté le trophée de meilleur marqueur de la compétition (69 points). Du côté des filles, cette distinction est revenue à Adiaratou Diakité du CMK (84 points). Des enveloppes symboliques ont été remises à chacun de ces éléments et la Fédération malienne de basket-ball (FMBB) a décerné des attestations de reconnaissance aux 9 Ligues participantes et à ses partenaires. Les conférences de basket-ball sont organisées dans le cadre de la détection de jeunes talents et pour promouvoir la discipline à travers le pays.

DE GRANDES DÉCISIONS ENTÉRINÉES-24h avant le coup d’envoi de la conférence de basket, la FMBB a organisé son Assemblée générale ordinaire. Lors de cette rencontre, trois nouveaux textes ont été adoptés par les délégués. Ces textes concernent le système de prêt des joueurs, l’amélioration des conditions de travail des officiels et le processus électoral avant l’Assemblée générale élective d’avril 2022.

Pour le président de la FMBB, l’adoption de ces textes va donner un nouveau souffle au basket-ball malien. «Les travaux de cette assemblée ont été très positifs. Nous avons examiné et validé le rapport d’activité et le rapport financier.

Après, nous avons procédé à la relecture des textes et adopté trois nouveaux textes qui portent sur le système de prêt, l’amélioration des conditions de travail des officiels et le processus électoral lors de l’Assemblée générale élective.

Les textes ont été adoptés à l’unanimité des délégués», a détaillé Harouna B. Maïga. Le premier responsable du basket-ball national a, ensuite, salué la bonne collaboration qui existe entre l’instance dirigeante de la balle orange, le ministère de la Jeunesse et des Sports et le Comité national olympique et sportif (CNOS). Parlant des partenaires de la FMBB, Harouna B. Maïga dira que c’est grâce à leur soutien et accompagnement que le basket-ball malien obtient des résultats.

Seïbou S. KAMISSOKO

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
La ville de Sélingué a abrité, du 1er au 3 avril, la conférence de basket-ball. Réservée aux cadets, la compétition a regroupé six équipes féminines et autant de formations masculines. Sur le tableau féminin, il y avait le Centre de formation Salamatou Maïga (CFSM) de Kayes, le Centre Mamoutou...