Le basket-ball malien compte désormais 18 trophées. La semaine dernière, le Mali a dominé le Sénégal (78-76) en finale du championnat d’Afrique des moins de 18 ans garçons, qui s’est déroulée du 24 août au 2 septembre à Bamako. Pour la finale de la compétition, le public malien aura fait montre d’un grand engouement pour le sport.

Plus de 5 000 spectateurs se sont mobilisés dans la salle pour soutenir le capitaine Martin Diakité et ses coéquipiers. Plusieurs milliers de spectateurs n’ont pas pu avoir place dans la salle et ont du regarder le match sur des écrans géants dans la cour du Palais des sports. C’est donc dans un Palais des sports Salamatou Maïga rempli comme un œuf que les joueurs d’El Hadj Dicko ont offert au Mali sa 18è couronne continentale toutes compétitions confondues. Mais il s’agit du deuxième sacre seulement chez les garçons après l’Afrobasket U16 garçons remporté en 2017 à Île Maurice.

Ainsi à domicile, les Aiglons ont remporté haut la main la 21è édition de l’Afrobasket masculin U18. Les chiffres sont éloquents : 8 victoires en autant de sorties, 752 points marqués, contre 369 encaissés, avec en prime le titre de meilleur joueur (MVP) du tournoi, décerné à Siriman Kanouté. Ce dernier se retrouve ainsi logiquement dans les cinq majeurs du tournoi, en compagnie de son coéquipier, Abdoul Karim Coulibaly, du Sénégalais Biram Faye, de l’Angolais Selton Miguel et de l’Égyptien Youssef Ossama Elmawady.

Né le 25 septembre 2001 à Bamako, dans une famille de basket-ball, Siriman Kanouté est frère cadet de plusieurs basketteurs et neveu de plusieurs anciens basketteurs. Son père, Séga Kanouté, sélectionneur adjoint des U18 garçons est l’entraîneur par ailleurs de l’équipe féminine du Réal de Bamako.

Siriman Kanouté est une superstar en devenir. En 2017 en Île Maurice, le jeune meneur de jeu était le grand artisan du premier sacre d’une sélection masculine du Mali dans une compétition continentale. Il a terminé meilleur marqueur, meilleur joueur de la compétition et logiquement une place parmi le « cinq majeur ». En 2018 à Bamako, il a grandement contribué au second sacre. Avant ce championnat d’Afrique, il a été meilleur marqueur de la Coupe du monde des cadets en Argentine 2018. Au retour du Mondial, il s’est engagé à Nancy pour un bail de 4 ans.

Le premier trophée africain de l’histoire du basket-ball malien a été remporté en 1996 par la sélection nationale féminine U18 qui remettra ça quatre ans plus tard (2000), à Bamako. En 2005, le Djoliba Dames deviendra le premier club à offrir une couronne continentale au Mali dans la catégorie des seniors (victoire en coupe d’Afrique des clubs, ici à Bamako, face à Primeiro Agosto d’Angola). Dans la foulée de cette consécration des Djolibistes, la sélection nationale féminine senior (Aigles Dames) fera vibrer tout un peuple, en se hissant sur le toit du continent, à Dakar, face au Sénégal (2007). De 1996 à cette année, le Mali a remporté la bagatelle de 18 trophées, toutes compétitions confondues. La palme revient à la sélection nationale féminine U18 et ses 7 couronnes continentales, dont 3 victoires consécutives, un record dans l’histoire de la compétition.

Problème : le basket-ball malien a des difficultés à exister au niveau supérieur (seulement trois trophées seniors). Les résultats enregistrés au niveau inférieur n’ont pas eu d’impact chez les seniors. La Fédération malienne de basket-ball se contente de peu et se repose sur les performances dans la petite catégorie. Il est temps que les responsables en prennent conscience et exploitent de manière professionnelle le potentiel et le talent des joueurs pour offrir au Mali des trophées dans la catégorie senior.

Ousmane Camara

 

 SÉNÉGAL : Nassira Traoré sur les traces de Kankou Coulibaly et Hamchétou Maïga

 

L’internationale malienne du Dakar université club (DUC), Nassira Traoré, a été élue reine de la saison 2017-2018 du championnat sénégalais de basket-ball. L’annonce a été faite, mardi dernier, par la Fédération sénégalaise de basketball (FSB).
Le jury chargé de la désignation des lauréats de la saison 2017/2018 s’est réuni le même jour pour procéder au dépouillement des votes.
A l’issue de ce dépouillement, la Malienne Nassira Traoré, vainqueur de la Coupe du Sénégal avec son club, a obtenu pour le titre de la reine 63/93 voix, suivie de son partenaire en club Ndèye Fatou Ndiaye 62/93 voix et Ndèye Fatou Ndiaye (Saint-Louis basket- club) avec 56/93 voix. Nassira Traoré, fille de l’ancien défenseur international de football, Drissa Traoré dit poker, marche ainsi sur les pas de ses sœurs telles que Kankou Coulibaly ou encore Hamchétou Maïga, toutes deux couronnées reines dans le championnat de basket professionnel au Sénégal sous les couleurs du DUC.Ousmane Camara

 

Source: Le Témoin

MaliwebSports
Le basket-ball malien compte désormais 18 trophées. La semaine dernière, le Mali a dominé le Sénégal (78-76) en finale du championnat d’Afrique des moins de 18 ans garçons, qui s’est déroulée du 24 août au 2 septembre à Bamako. Pour la finale de la compétition, le public malien aura...